Les activités à découvrir à Nantes

Le sable brûle, la foule crie, les voitures tirées par des chevaux s’affrontent dans le sable dans une lutte sans merci…….. Non, vous n’avez pas voyagé dans la Rome antique, mais vous êtes au Puy du Fou, où la magie de l’histoire vous fera perdre la notion du temps.

Messieurs, rapaces, spectacles équestres, artisans traditionnels et même des mousquetaires défilent le long de la Cinéscénie, une attraction spectaculaire d’une heure et quarante minutes. Les Pays de la Loire donnent aussi de l’importance aux animaux, comme le montre l’Océarium du Croisic, avec ses pingouins et ses requins (les petits vont adorer le Touch Pool, où ils peuvent entrer en contact direct avec certains animaux marins), ou le zoo de Doué-la-Fontaine, avec ses espèces rares, comme l’hippopotame nain. Les plus audacieux viendront s’essayer au Parc-Aventure d’Anjou et à sa forêt de 52 hectares. Il y a des parcours pour débutants et experts, un trampoline qui permet de décoller à plus de neuf mètres et une tyrolienne, idéale pour se sentir comme Indiana Jones.

Le hangar de la banane à Nantes

Le hangar de la banane, évocation caribéenne du port, est récemment devenu le lieu de passage à Nantes. Jusqu’en juin 2007, ce n’était que le hangar 21, Quai des Antilles, dans une zone désaffectée à l’extrémité ouest de l’île de Nantes. Le nom a une origine dans le fait que c’est là que les bananes importées des Antilles et de la Côte d’Ivoire ont été stockées et ont mûri jusqu’aux années 1970. Dans le cadre du grand projet de restauration et de mise en valeur de l’île de Nantes, le hangar a été mis à profit pour la vie festive avec la création de bars, de restaurants et d’une boîte de nuit. Le point de vue unique offert sur la crête de Sainte-Anne, le village de Trentemoult et le Quai de la fosse, l’architecture férocement post-moderne du hangar désaffecté récemment restauré et la proximité des machines de l’île ont été un succès précoce, remplaçant la place Bouffay pour l’apéritif !
Le hangar est assez loin du centre de Nantes. La meilleure façon de s’y rendre est de prendre le tramway jusqu’à l’arrêt maritime de la Gare (ligne 1) et de prendre le navibus qui traverse la Loire et vous laisse juste devant le hangar (été seulement).
Devant le hangar, 18 anneaux lumineux et colorés traversent le Quai des Antilles la nuit. Ils sont l’œuvre de Daniel Buren, qui avait auparavant exprimé ses idées dans la cour du Palais Royal à Paris, entre autres.

Les machines de l’île

Sous les nerfs d’acier des chantiers navals, une faune très curieuse s’est installée. Un éléphant géant, un calmar plein de tentacules, des hippocampes, des serpents de mer et des poissons abyssaux ont envahi les anciennes chaufferies. Conçues par François Delarozière et Pierre Orefice, ces machines imaginatives de l’île de Nantes ont vu le jour en juillet 2007. Ce sont des structures métalliques monumentales qui sont devenues la grande attraction de la ville, le siège de l’art populaire et onirique de la compagnie de théâtre Royal de Luxe. Symbole de la dynamique culturelle nantaise qui s’inscrit dans la lignée de Jules Verne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *