Les baleines sur les côtes paradisiaques de l’Équateur

L’Équateur offre des services touristiques pour profiter de l’observation des baleines de ce mois-ci jusqu’en septembre.

Le services touristiques

Le gouvernement équatorien a ouvert la semaine dernière la saison annuelle pour l’observation des baleines à bosse qui, pendant les saisons sèches du Pacifique équatorial, arrivent de l’Antarctique pour un voyage d’amour et de survie vers les côtes paradisiaques de ce côté du continent.

“Le début de la saison d’observation des baleines marque le début de l’histoire d’amour et de procréation la plus romantique qui a pour seul objectif la survie de l’espèce”, a déclaré le ministre du Tourisme, Enrique Ponce de León.

Lors d’une cérémonie d’inauguration de la saison, Ponce de Leon a déclaré que la saison est également l’occasion de stimuler le tourisme dans le pays, à la fois dans les visites d’étrangers et dans les déplacements internes vers les zones côtières où les cétacés séjournent habituellement.

La saison a été présenté dans la ville côtière de Guayaquil (sud-ouest), mais avait la présence des autorités de toutes les provinces côtières concernées, à ce moment-là, avec l’observation des rorquals à bosse.

Ponce de Leon, dans des déclarations reproduites par son portefeuille, a expliqué que la saison durera jusqu’en septembre prochain et a souligné le travail et l’action conjointe entre les secteurs public et privé pour promouvoir ce circuit touristique.

L’observation des baleines peut être vue le long de presque toute la zone côtière de l’Equateur, mais les stations balnéaires de Salinas et Ayangue, dans la province de Santa Elena ; Atacames, dans la province d’Esmeraldas ; Santa Clara, dans la province d’El Oro, et Puerto López, à Manabí, offrent des services spécialisés dans ce domaine.

Le ministre a également souligné la relation entre le portefeuille dont il a la charge et les différents gouvernements locaux pour promouvoir les initiatives touristiques dans le pays.

“Les actions à entreprendre seront énergiques et dans une seule direction : faire du circuit appelé Equateur une puissance touristique”, a ajouté Ponce De Leon.

En Equateur, a-t-il insisté, on offre des services touristiques qui attirent l’attention, motivent les visiteurs dans tous les coins du pays et “l’un de ces produits est l’observation des baleines à bosse”.

Pour sa part, l’adjoint au maire de Puerto López, Cinerman Miranda, a souligné le soutien du ministère pour ce type d’activité, ce qui se traduit par une augmentation des visites dans tout le pays.

 

Le maire adjoint de Salinas, Guido Muñoz, a également évoqué la question et a déclaré que sa ville se prépare à recevoir des milliers de touristes chaque année qui viennent dans cette destination pour profiter du spectacle offert par les baleines à bosse.

“Nous améliorons l’infrastructure et nous sommes en train de démontrer le meilleur de notre canton au cours de cette nouvelle saison”, a déclaré Muñoz.

Les eaux chaudes au large de la côte équatorienne deviennent un élixir chaque année entre juin et septembre qui attire des centaines de baleines à bosse de l’Antarctique. Ils avancent de plus de 16 mille kilomètres jusqu’aux eaux équatoriales de l’océan Pacifique, bordant la silhouette de l’Amérique du Sud à travers le Pérou et la Colombie, passant par le Costa Rica et atteignant même le Mexique et la Californie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *