Beijing Dumpling, qui veut des Xiao Long Bao pour le goûter ?

Je peux vous dire qu’il y a des jours où la vraie cuisine chinoise me manque cruellement. Des jours où je serais prêt à vendre père et mère (je plaisante maman papa…) pour croquer dans une Brioche croustillante au Porc du Che’s, me brûler la langue avec les Haam Seoi Gok du Jade Garden ou humer le puissant parfum des Wontons à l’huile pimentée du Crystal Jade. Malheureusement on ne peut pas passer sa vie à s’en mettre plein la panse en parcourant joyeusement la lointaine Chine. Parmi les plaisirs jouissifs qu’offrent la gastronomie chinoise, on trouve en bonne place les célèbres Xiao Long Bao 小笼包, spécialité de Shanghai, dont je vous ai parlé à plusieurs reprises. Seulement, il y a bien longtemps que j’ai abandonné l’idée d’en dégoter des bons à Paris. Il y a bien ceux du restaurant Autour du Yangsté qui sont pas mals mais sans être totalement convaincants. Fort heureusement, j’ai une femme merveilleuse qui ne manque pas d’organiser de petits weekends outre-Manche quand la partie orientale de nos estomacs crient famine.

C’est donc à Londres et plus précisément au Beijing Dumpling que je vous propose aujourd’hui de nous rendre pour tenter de satisfaire cette irrésistible envie de Xiao Long Bao

Premières Impressions :

Je vous parlerai bientôt plus en détail du Chinatown londonien mais, aussi sympathique soit-il, ce dernier se résume à quelques rues dont Lisle Street où l’on déniche plusieurs spécialistes du dumpling. Ouvert en 2011 et refait à neuf en 2013, le Beijing Dumpling ne manque pas aux usages de la ville avec une devanture ouverte sur une armée de chefs en plein travail. Une particularité et un souci de transparence que l’on retrouve aussi avec plus ou moins de succès au Jens Café ou à l’imposant Dumplings Legend. Une photo en douce et je rentre dans l’établissement pour m’assurer qu’ils peuvent nous recevoir (précisons qu’il est 4h30 de l’après-midi…). C’est avec un « Oui » souriant que l’on nous accueille et nous invite à prendre place. La décoration tout en bois jusqu’au tabouret légèrement tape-cul me donne l’impression d’immerger dans un vieux film chinois d’époque (ou dans un sauna, au choix).

La Carte :

Le Beijing Dumpling ne déroge pas à la règle avec une carte longue comme la Muraille de Chine ! Je ne m’attarde pas trop dessus. Je suis venu là pour les Xiao Long Bao et rien d’autre. De ce point de vue, le choix est correct. Au porc, porc épicé, crabe ou poulet, le Xiao Long Bao se décline pour tous les goûts. On notera au passage que la carte parle de « Siu Lung Bao » et non de « Xiao Long Bao », c’est à dire la prononciation cantonaise de ce plat. Une preuve de plus que la population du Chinatown de Londres penche très fortement vers le sud-est de la Chine, ce qui n’est évidemment pas pour me déplaire culinairement parlant. Coté tarifs, on frôle les 6.5 € pour les versions à la viande et les 8 € pour celle au Crabe. Sans être bon marché, le prix n’en demeure pas moins raisonnable pour la ville. J’ai vu des surgelés vendus bien plus chers à Paris !

Le Repas :

Oh la veine ! Les serveuses parlent en cantonais. « Laisses chérie je passe la commande et je demande une petite photo de nous deux par dessus le marché ! » (heureusement qu’être ringard ne tue pas j’vous l’dis…).

Dans une ambiance fumante, les paniers vapeur en bambou garnis de nos réjouissances nous arrivent dans un temps raisonnable à notre table. Les Xiao Long Bao sont posés sur un basique papier sulfurisé. Dommage. Lorsqu’ils sont dressés sur un morceau de tissu comme au Din Tai Fung, je les trouve tellement plus mignons et appétissants. Pour distinguer les différents Xiao Long Bao, celui au centre est affublé d’une décoration comestible. Plutôt une bonne idée, surtout si un convive n’aime pas manger épicé.

Je ne vais pas disserter des heures sur l’aspect de ces Xiao Long Bao. Evidemment, ils ne sont pas parfaits et n’égalent pas d’autres que j’ai déjà pu vous montrer en photo comme ceux du King’s Dumpling 金牌小龍. La pâte manque de blancheur et de régularité sans pour autant tomber dans le piège de la pâte trop granuleuse ou farineuse comme on le voit si souvent.

À la dégustation, l’imperfection de la pâte se confirme d’autant qu’elle en serait presque trop fine. En revanche, les bouillons sont bien parfumés et la farce est aérée et goûteuse. Le puriste en moi pourrait vous dire « Ouais vivement de partir à Hong Kong… » mais le gourmand prend le dessus et se fend d’un sincère « Oh que ça fait du bien ! ».

Bilan :

Faut il y aller ? Pour contenter une envie de Xiao Long Bao sans se ruiner ni faire le tour du monde, je dis oui !

Avec qui ? Un ex-expat en mal du pays.

Y retourner ? Certainement. J’adore flâner dans le Chinatown londonien et m’arrêter à droite et à gauche pour manger un plat par-ci ou un autre par-là.

La clientèle ? Jeune, londonienne, gourmande.

C’est cher ? 2 Paniers de Xiao Long Bao par personne et une thé, allez 15 €.

Informations :

Beijing Dumpling

23 Lisle Street, Chinatown, London WC2H 7BA

Métro : Leicester Square

Tél. : +44 20 7287 6888

 

Retrouvez Beijing Dumpling sur la Carte de mes Adresses à Londres.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *