La Tropicale et ses Créations glacées inédites

Chaque été c’est la même histoire, tout le monde a envie de glaces et tout le monde se rue chez les mêmes glaciers encensées des médias. Moi aussi j’aime bien BerthillonGromPozzetto et compagnie mais devons-nous nous résigner à attendre une heure pour une boule de glace qui sera dévorée en moins de 2 minutes ? Et bien non ! Laissons donc tranquilles ces pauvres touristes bien trop contents de dénicher enfin une adresse recommandée par leur guide préférée ouverte en août et allons nous rafraîchir ailleurs…

Parmi les nombreuses alternatives possibles, je vous propose aujourd’hui d’aller faire un tour chez La Tropicale, un glacier discret, ouvert en 1976 et qui est maintenant considérée comme une institution de la capitale.

Aux abords de la Place d’Italie dans le 13ème (c’est tout de suite beaucoup moins touristique), La Tropicale ne brille pas forcément par sa devanture. Pour tout vous dire, je suis passé des centaines de fois devant en pensant bêtement qu’il s’agissait d’un n-ième bar à salades…

C’est le Chef Kim Kwang-Loc du Mandoobar (très grand connaisseur des bonnes adresses parisiennes) qui m’a parlé pour la première fois de ce glacier et de ses parfums exotiques atypiques. Il a mis tellement d’enthousiasme à me vanter leurs sorbets Yuzu – Piment d’Espelette et Poivron – Orange sanguine que je n’ai pas eu d’autre choix que de m’y rendre le lendemain pour y goûter !

La Tropicale met un point d’honneur à jouer la transparence totale sur la composition de ses glaces et sorbets (ce qui n’est malheureusement pas le cas partout). Les glaces sont ainsi réalisées à base de lait bio et tous les produits utilisés sont sélectionnés avec le plus grand soin. Il suffit d’ailleurs de laisser ses yeux se balader dans l’arrière boutique pour s’en rendre compte.

L’autre gros point fort de ce glacier, c’est l’originalité de ses parfums et de ses associations de saveurs. La propriétaire semble être une grande voyageuse car chaque glace et sorbet qu’elle imagine est inspiré d’une histoire ou d’une spécialité dégustée à l’autre bout du monde.

Du Vietnam, elle ramène l’idée d’une association Banane/Caramel/Sésame ou encore d’un sorbet Citron Vert Da Chanh du nom de la célèbre citronnade du pays. Du Japon, elle repart avec l’envie d’associer le parfum de la fleur de cerisier avec la griotte. Ses influences n’ont pas de frontière et ses créations glacées nous font voyager aux quatre coins du monde, de l’Asie aux Antilles en passant par l’Afrique.

La fabrication de toutes les glaces et sorbets semble se faire à taille humaine directement sur le lieu de vente. Chaque jour, un nouveau parfum est confectionné en fonction des envies et de la demande. Ne soyez pas étonnés de ne pas retrouver tous les parfums car La Tropicale suit les saisons.

Voici quelques parfums coup de cœur que j’ai eu le plaisir de goûter. J’ai adoré l’association Muscade/Cannelle avec la Noix de Coco, j’ai été agréablement surpris par le mélange acide/piquant du Yuzu – Espelette  et je ne me lasse pas de me rafraîchir le palais avec le remarquable Sorbet Pomme – Shiso. Vraiment du très beau travail !

Les glaces et sorbets se commandent à emporter en pot de 500ml et 1L mais se dégustent aussi paisiblement sur place. Vous pouvez par exemple vous laissez tenter par une Coupe plaisir composée de 3 boules et d’une tuile maison. En photo, Mangue des îlesFraise – Menthe et Gingembre – Bissap (Une boisson sénégalaise à base de fleurs d’hibiscus).

La Tropicale s’essaye aussi à la pâtisserie avec des tuiles et des sablés plutôt réussis à commencer par l’excellente tuile de Grué de Cacao que j’ai dévoré d’une traite.

On pourrait regretter que La Tropicale n’aille pas plus loin dans la mise en valeur de son concept et de son savoir-faire. Il est vrai que le packaging est basique, la vaisselle est quelconque et que les lieux, bien que charmants, manquent d’identité et de cohérence. Pour autant, j’aime justement cette authenticité et cette idée que tous les efforts doivent être mis dans le produit et non dans le décorum. À l’heure des enseignes mono-produits hyper marquetées, ce genre d’adresse besogneuse, inventive, certes un peu fourre-tout mais fidèle à leurs valeurs fait vraiment du bien.

Bilan :

Faut il y aller ? Vous l’avez compris, j’ai eu un coup de cœur pour ce glacier avec ses beaux produits et ses créations glacées inspirées et inédites. Je vous invite donc à varier les plaisirs et aller découvrir cette adresse au plus vite !

Avec qui ? Personnellement, j’y vais en solitaire mais vous pouvez venir avec quelques amis. L’endroit compte une vingtaine de places assises.

Y retourner ? Sans aucun doute. La réserve dans mon congélateur commence d’ailleurs à s’épuiser.

La clientèle ? Des habitués et quelques gourmands égarés.

C’est cher ? 4,50 € pour deux boules, 8.50 € la Coupe plaisir, 6 € le pot de 250 ml et 11 € le pot de 500 ml. Les prix sont équivalents à ceux de la concurrence mais je pense sincèrement qu’on ne se fait pas voler et que l’on paye la grande qualité des produits et la fabrication raisonnée.

Informations :

La Tropicale Glacier
180 Boulevard Vincent Auriol – Paris 13ème
Métro : Place d’Italie
Tél. : 01 42 16 87 27
www.latropicaleglacier.com
latropicaleglacier.blogspot.fr
Ouvert du Lundi au Vendredi de 12h à 19h30 et le Samedi et Dimanche de 15h00 à 20h00.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *