Le nouveau 0 d’Attente 锅先生不等位 envoie du lourd !

Après cette période de fêtes où le meilleur de nos terroirs français est passé dans nos assiettes, vous faire découvrir une nouvelle adresse de cuisine chinoise me paraît être tout à fait de circonstance. Rien de mieux qu’une expérience dépaysante pour remettre les compteurs à zéro et commencer cette nouvelle année gourmande sous les meilleurs auspices. Cette adresse, c’est 0 d’Attente 锅先生不等位. Un restaurant au nom curieux ouvert discrètement pendant l’été dans le haut du 13ème arrondissement.

Pour tout vous dire, j’avais commencé par y faire un déjeuner médiocre alors que le restaurant accueillait ses premiers clients et que la carte était encore provisoire. Seulement l’établissement semblait avoir du potentiel et une seconde visite s’imposait. Grand bien m’en a pris car j’y ai ensuite découvert une toute autre cuisine, bien plus goûteuse et ambitieuse.

Fait rare pour un restaurant chinois à Paris, le cuisinier aux manettes est mis en avant jusque sur la carte. M. Zhou, le tout jeune patron, est en effet allé débaucher le Chef Cao, un Chef expérimenté originaire de Shanghai, rompu aux spécialités sichuanaises et officiant précédemment dans un palace en Chine. Un CV impressionnant et plutôt de bonne augure.

Premières Impressions :

Voisin du Bekseju Village, 0 d’Attente est installé à l’écart du quartier chinois. Un choix pas anodin car le restaurant manifeste une volonté de se démarquer des traditionnelles cantines chinoises. La devanture est soignée, moderne et le patron revendique une cuisine unique, innovante et sans additif. Il est évident que ce dernier a travaillé son concept. Rien n’a été laissé au hasard. Divers écriteaux servent même de support pour expliquer l’esprit et les spécificités du restaurant. Par bien des aspects, 0 d’Attente reprend les codes des grandes chaînes chinoises de restauration comme Din Tai Fung ou Crystal Jade. Cette initiative audacieuse et novatrice constitue une preuve supplémentaire du dynamisme actuel de la cuisine chinoise à Paris. Il n’empêche que le restaurant n’est à mon avis pas encore taillé pour attirer tout ce que la capitale compte comme foodeurs branchés. Je reste toutefois convaincu qu’il trouvera son public car 0 d’Attente envoie du lourd dans l’assiette !

Cerise sur le gâteau, l’endroit est confortable et le service est aux petits soins bien que parfois débordé. Banquettes dodues, tables espacées, lieu aéré et clair, décoration épurée, accueil souriant et serveur de bon conseil, rien à dire, nous nous y sentons bien.

La Carte :

La carte est intelligemment construite. Les plats sont retranscrits en chinois, en pinyin et en français (parfois approximatif) et illustrés de jolies photos. Pour l’anecdote, le patron suggère de passer la commande en tentant de prononcer les énoncés chinois. Divers logos aident à la sélection en mettant en exergue les plats mijotés, les plats uniques en France, le niveau de piment et les spécialités du Chef. La cuisine est incontestablement à dominante sichuanaise même si elle tire par moment vers Shanghai et même vers le Guangdong. On retrouve ainsi des plats authentiques du Sichuan comme le Mapo Tofu 麻婆豆腐 má pó dòu fǔ (9.80 €), le Porc parfumé 鱼香肉丝 yú xiāng ròu sī (10.80 €) ou encore la Poitrine de Porc de Grand-mère 外婆红烧肉 wài pó hóng shāo ròu (11.80 €). Pour se démarquer des nombreuses échoppes spécialisées déjà présentes à Paris comme Carnet de BordLe Pont du Sichuan ou Deux fois plus de piment, 0 d’attente affiche plusieurs plats inédits pas dénués d’intérêt. Je pense aux Oranges farcies au Bœuf (14.80 €), aux Intestins de Porc aux asperges (12.80 €), aux Ailes de poulet farcies aux crevettes (12.80 €) ou au Tofu et porc haché (11.80 €). Au total, ce sont près de 100 plats qui sont proposés dont une vingtaine estampillés comme uniques en France.

Enfin, soulignons qu’en guise de dessert, 0 d’attente a eu la remarquable idée de mettre en avant les élégants desserts de chez L’Osmanthe comme le Dôme mousse poire, ganache chocolat au lait et gingembre (7.80 €).

Le Repas :

Pour ce déjeuner improvisé, j’emmène avec moi deux collègues tout propres sur eux mais bien décidés à s’encanailler à coup de shots de poivre du Sichuan ! Ça va les gars, le piment vous aimez ? T’inquiètes, hier je me suis fait un Chili con carne, je gère ! C’est pas gagné… En définitive, ils m’ont fait prendre des plats parmi les plus relevés de la carte. Des plats tellement hot et fumants que mes photos sont toutes désespérément embuées…

On commence sagement avec des Pois gourmands sautés à l’ail et à la saucisse chinoise 辣味荷兰豆 là wèi hé lán dòu (9.80 €). L’idée des pois gourmands est bien vue et l’assaisonnement réussie. Ils sont frais, croquants et l’on se complait à les picorer tout le long du déjeuner pour s’adoucir le palais. Seule la saucisse chinoise n’est pas fameuse. Il faut reconnaître qu’il est actuellement impossible de s’en procurer des convenables en France.

Nous faisons honneur aux spécialités du Sichuan avec cette Soupe Aigre-Douce 酸辣汤 suān là tāng ici appelée Soupe de tofu et fil de pousses de bambou (7.80 €). La recette traditionnelle est respectée. Le bol est monumental et foisonne de garnitures. Je pense que le Chef opère un gros travail sur ses bouillons car cette soupe est particulièrement riche en goût.

Ce Porc et Aubergines épicés 茄子回锅肉夹饼 qié zi huí guō ròu jiā bǐng (11.80 €) fait partie des plats inédits mais ce n’est pas pour autant une création. On le croise fréquemment en Chine. Comme pour un canard pékinois, il faut envelopper la viande dans une fine galette de blé accompagnée de quelques tiges de poireau. La préparation de viande est délicieuse. Porc tendre, sauce sucrée pile comme il faut, piments à gogo habillement contrebalancés par la fraîcheur du poireau et la douceur de la galette. Enfin, un mélange des légumes tantôt fondants avec les oignons tantôt croquants avec les poivrons. Un plat malin et ludique que je commanderai de toute évidence à chaque visite.

Le Poulet du Sichuan (13.80 €) est tout aussi enthousiasmant. Avec son piment et son poivre du Sichuan, il joue à fond sur la saveur 麻辣 má là typique de la cuisine sichuanaise. Le poulet est tendre à l’intérieur et légèrement croustillant à l’extérieur. Au delà des piments, il faut rester vigilant car de petits os de poulet se glissent ici et là. Mise à part cette anecdotique contrariété, j’ai adoré.

Spécialité emblématique du Sichuan, ce Bœuf bouilli 水煮牛肉 shuǐ zhǔ niú ròu (16.80 €) est aussi explosif qu’un bâton de dynamite. Les photos ne sont pas flatteuses mais le bol a fière allure même si j’ai croisé des interprétations plus flamboyantes et plus joliment dressées. Le bouillon vitreux en est presque impressionnant. Il transpire le piment et j’ai déjà des sueurs rien qu’à le regarder. En bouche, ça arrache sévère ! Notre voisin semble pourtant avaler ça comme un inoffensif paquet de chips… Séduits par la tendreté de la viande et le parfum des herbes, le contenu du bol disparaît tel un éclair. Définitivement un très bon plat qui se suffit à lui même et que l’on peut venir déguster seul au déjeuner.

Bilan :

Faut il y aller ? Le restaurant est encore en rodage mais le patron et le Chef ont travaillé leur concept et proposent une expérience unique sur Paris. Qualité des bouillons, maîtrise des recettes traditionnelles, originalité des créations, fraîcheur des produits et profondeur des assaisonnements sont les principaux points forts de cette nouvelle adresse. Je leur suggérerais en revanche d’améliorer le dressage des plats pour être en cohérence avec leur positionnement. Quoiqu’il en soit, 0 d’attente mérite que les amoureux du piment s’y précipitent.

Avec qui ? Entre amis, entre collègues, en solo et même pourquoi pas à deux car le lieu reste paisible même par forte affluence.

Y retourner ? La carte est tellement dense et alléchante que j’ai clairement envie de revenir. Je suis par exemple très curieux de goûter à leur fameuse Soupe aux trois saveurs maison.

La clientèle ? Des habitants du quartier et des amateurs originaires du Sichuan bien contents d’avoir dégoté cette nouvelle adresse.

C’est cher ? Non. Les prix sont tout à fait corrects. Pour cette occasion, déjeuner ultra-copieux boisson comprise, 22 € par tête. Il existe également des formules déjeuner plus compétitives encore.

Informations :

0 d’Attente 锅先生不等位
55 Boulevard Saint Marcel – Paris 13ème
Métro : Les Gobelins, Saint-Marcel
Tél. : 0981496806
www.facebook.com/0dattente

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *