Bons Plans Bijoux : les astuces pour les vendre au mieux

Bijoux : les astuces pour les vendre au mieux

Si nous nous rendons toutes dans les boutiques pour renouveler notre garde-robe à moindre coût, pour profiter des bonnes affaires pendant les soldes et succomber aux dernières parures néo (hybride collier-boucle d’oreille, bijou posé sur le nez, ear cuff notamment), le thermomètre n’est pas le seul à être en surchauffe, notre carte bleue l’est aussi. Dès lors, s’il est possible de vendre quelques-uns de nos vêtements, de nos sacs et/ou de nos paires de chaussures pour faire de la place aux nouvelles pièces, nos bijoux peuvent l’être aussi. Une technique simple pour retrouver du pouvoir d’achat, mais aussi et surtout, se défaire de ce qui ne plaît plus, de ce qui n’est pas porté. Alors pour céder vos bijoux en toute sécurité, gros plan sur les astuces existantes pour vendre vos bijoux en toute sérénité


Les circuits de revente des bijoux 

Abîmés, désuets, cassés, opérez un tri dans vos boîtes à bijoux, dans votre coiffeuse avant toute chose. Ensuite, rapprochez-vous d’un professionnel pour le rachat de vos bijoux. Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous. Notez que tous vos bijoux n’ont pas tous une valeur marchande dépendamment de leur état, de leur composition dépendamment du lieu où vous vous rendrez. C’est pourquoi vous les céderez sûrement en recourant aux services de plusieurs circuits de revente. 

Circuit de revente des bijoux : la bijouterie

Vous pouvez vous adresser à un bijoutier-joaillier pour céder vos bijoux de valeur. Sertis de pierres précieuses ou semi-précieuses, en or/argent massif ou non, ces professionnels sont les personnes de la situation. Après avoir expertisé vos biens à leur juste valeur, vous pourrez alors les leur céder au juste prix. L’occasion dès lors d’obtenir de l’argent rapidement et de vous offrir quelque chose que vous porterez, que vous aimez.

Circuit de revente des bijoux : le crédit municipal

En vous rendant au sein de l’un des établissements de « crédit municipal », vous pourrez déposer vos bijoux « en gage ». Là encore, à l’image d’un bijoutier-joaillier, tous vos bijoux ne sont pas forcément acceptés. Si ces derniers le sont, ils seront expertisés sur place et leur montant sera déterminé selon les cours. En échange vous aurez un prêt sur une durée d’un an. Une option intéressante si vous veniez à changer d’avis. Et pour cause, à tout moment, vous avez la possibilité de récupérer vos bijoux déposés en gage en remboursant sans pénalité la somme empruntée avant l’échéance du contrat bien entendu. Avant de vous engager, prenez le temps de prendre toutes les informations utiles, cette option présentant quelques inconvénients. 


Circuit de revente des bijoux : la vente aux enchères

Vous avez également l’option de vous rapprocher d’un hôtel de vente pour que vos bijoux soient vendus aux enchères. Pour cela, prenez rendez-vous avec le commissaire-priseur. Ce dernier estimera la valeur de vos bijoux, organisera la vente si ces derniers ont une quelconque valeur. Attention : le commissaire-priseur malgré la publicité faite ne peut vous garantir que vos bijoux prendront preneur et surtout, ce dernier prend une commission sur le produit de la vente.

Circuit de revente des bijoux : la seconde main

De plus en plus en vogue, le secteur de la seconde main connaît un succès sans précédent. Entre les sites de petites annonces, les dépôts-ventes, les vide-greniers, vous avez de multiples options pour céder vos bijoux à un tiers. Prenez note que certains les dépôts-ventes prennent là encore une commission sur le produit de la vente et qu’il vous faudra vous acquitter du prix de l’emplacement dans le cas d’un vide-grenier en particulier. 

Les astuces pour sécuriser la vente des bijoux

Pour vous offrir de meilleures garanties, vous prévenir des arnaques et faire de bonnes affaires, rien de tel que quelques astuces pour sécuriser la vente de vos biens. 

Sécuriser la vente des bijoux : connaître leur valeur

Au regard de la loi, les professionnels que vous rencontrerez se doivent d’être transparents sur les tarifs qu’ils pratiquent (loi du 17 mars 2014 relative à la consommation). C’est pourquoi, posez toutes les questions utiles et nécessaires sur le prix auquel il vous les rachète sans oublier les charges inhérentes avant de les céder. Au préalable, suivez l’évolution des cours des métaux précieux pour avoir un ordre d’idée. En effet, les professionnels ne sont pas obligés de s’aligner sur les cours. Ensuite, dépendamment de leur état, de leur qualité, la valeur peut varier. Une montre en or 18 carats avec une pierre précieuse en parfait état n’a pas la même valeur qu’une montre en or 24 carats abîmée avec un bracelet à moitié présent par exemple. 

Sécuriser la vente des bijoux : demander un contrat écrit

Si avant de signer le contrat de bail ou d’achat de votre logement vous demandez les diagnostics immobiliers, ne vendez pas vos bijoux sans contrat en bon et due forme. Obligatoire, là encore, depuis la loi du 17 mars 2014, il doit mentionner des informations précises sous peine d’être nul : le nom, le prénom et l’adresse complète de l’acheteur, son numéro d’inscription au registre du commerce et des sociétés, vos coordonnées, l’adresse du lieu où le contrat est signé, la désignation précise des pièces achetées par le professionnel (poids, pureté au millième) sans oublier le prix de vente avec toutes les taxes. Pour finir, il doit être signé et daté des deux parties en précisant l’heure. Le paiement s’effectue par virement bancaire ou par chèque barré et doit être consigné dans un « livret de police ». 

Sécuriser la vente des bijoux : passer par un professionnel agréé

Tout comme le fait de faire appel à un artisan agréé pour changer vos fenêtres, adressez-vous à un professionnel qu’il l’est aussi. Cela vous permettra de pouvoir vous rétracter dans un délai de 48 heures à compter de la signature du contrat de vente de vos bijoux. Pour cela, il vous suffira de remplir le formulaire de rétractation prévu à cet effet, prévu par l’article R. 224-5 du Code de la consommation. Passé ce délai, cela ne sera plus possible. Bien sûr, rien ne vous oblige à les céder après l’estimation si la somme proposée ne vous convient pas. Notez qu’en cas de litige, vous devrez en référer à la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) ou de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP) de votre département de résidence. 

Mes conseils :
Mes conseils :