Faut-il se mettre à la récupération d’eau de pluie en 2024 et comment ?

Décoration et MaisonFaut-il se mettre à la récupération d'eau de pluie en 2024 et...

Le réchauffement climatique n’en finit pas d’inquiéter et la France n’avait jamais d’ailleurs connu de tels épisodes de sécheresse ces cinquante dernières années. Il a fallu ainsi du temps avant que l’état de nos nappes phréatiques redevienne satisfaisant, même si certaines régions du sud de la France restent impactées. De fait, nous sommes nombreux à envisager de récupérer l’eau de pluie afin d’être moins dépendant du réseau collectif en cas de crise. Mais est-ce vraiment réaliste et comment s’y prendre concrètement ?

Les raisons de récupérer l’eau de pluie chez soi

Si vous pensiez que récupérer l’eau de pluie n’était utile que pour se prémunir en cas de sécheresse, vous êtes en réalité dans l’erreur. En fait, c’est aussi et surtout une démarche vers une gestion plus durable et autonome de l’eau. Partant de ce principe, les avantages sont multiples : réduction de la consommation d’eau si vous avez un potager ou que vous lavez votre voiture, allègement de la pression sur les nappes phréatiques, diminution de la facture d’eau…

Certaines personnes utilisent même l’eau de pluie pour alimenter leurs toilettes et leur lave-linge. Si vous vous renseignez sur le sujet, vous constaterez que les usages de ce type d’eau sont très variés. Rappelons toutefois que vous ne pouvez pas la boire ni vous laver avec pour des raisons hygiéniques.

Comment démarrer la récupération d’eau de pluie ?

Vous avez décidé de débuter sans plus attendre la récupération d’eau de pluie ? Voici quelques conseils pour que votre initiative débouche sur quelque chose de concluant.

A lire :  Comment aménager un petit salon ?

Le choix du bon système

Aujourd’hui, il existe plusieurs types de contenants pour récupérer l’eau de pluie. Il n’y en a pas vraiment un qui est meilleur que les autres, tout dépend en réalité de vos besoins en eau. Sachant que stocker l’eau trop longtemps est en réalité assez coûteux puisqu’il faut l’entretenir (enlever les débris, s’assurer que les bactéries ne se développent pas…). Car oui, comme il s’agit d’eau stagnante, il existe des risques sanitaires, d’où l’importance d’être très attentif sur ce point.

Concernant les solutions disponibles en 2024, cela va du simple baril de pluie en plastique (parfait pour un usage ponctuel) aux systèmes plus élaborés à l’instar des cuves de stockage (enterrées ou non). Ces derniers sont plus durables, mais leur prix plus élevé les destine davantage à un usage professionnel.

L’installation de votre récupérateur d’eau de pluie

Vous pensiez placer le récupérateur d’eau de pluie n’importe où en pensant que celui-ci allait se remplir automatiquement ? À moins qu’il n’y ait un véritable déluge, cela ne risque pas de fonctionner ! Si vous faites l’acquisition d’un baril, le plus simple est de l’installer sous une descente de gouttière. Votre maison en possède généralement une ou deux et il faudra parfois bricoler un système afin que l’eau puisse s’écouler jusqu’au baril facilement. Pour une cuve, c’est un peu plus complexe puisqu’il faut effectuer différents raccordements.

Dans tous les cas, nous ne pourrons que vous conseiller de placer un couvercle une fois que votre contenant est rempli. Cela évitera à toutes sortes d’insectes et de feuilles de rentrer à l’intérieur !

A lire :  Comment choisir son parquet ?

A lire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici