Top comparatif des avertisseurs de radars pour Android

En cette période de vacances estivales, vous serez nombreux à effectuer le trajet avec votre véhicule. L’entretien de ce dernier, la fatigue et la longueur de votre trajet sont des causes de stress évidentes. En plus de cela, nous pouvons ajouter les contrôles de vitesse fixes et mobiles qui engendrent dépenses imprévues et  des retraits de points. Et ils seront nombreux, car il existe en France 2200 radars fixes, 229 radars mobiles et enfin 713 radars “feux rouges”. Pour préserver vos points ainsi que votre budget vacances, la rédaction d’Android et vous, vous propose un dossier récapitulatif des applications de localisations de radar fixes et mobiles pour Smartphone Android.

Avant de commencer, il convient de souligner que les avertisseurs de radars, donc, les applications qui en découlent n’existent plus sous cette dénomination, car elles sont illégales. Dorénavant, nous parlons d’outils d’aide à la conduite, ou bien d’avertisseurs de danger. Comme leurs noms l’indiquent, ces applications ne préviennent pas uniquement de la présence de radars. Nous verrons cela au fur et à mesure de ce dossier, dans lequel les applications vous seront présentées par ordre alphabétique.
Enfin, il convient de noter que la véracité et la précision des zones signalées par les utilisateurs de ces applications dépendent de leur nombre d’utilisateurs. Par syllogisme, plus une application est utilisée, plus la communauté est forte, donc plus les informations transmises sont précises et exactes.

ABE, A Bon Entendeur

ABE est une application gratuite, ne nécessitant aucun abonnement et utilisée par 800 000 personnes selon le développeur. Il faut l’avouer, cette application est une bonne surprise. L’ergonomie est moyenne, mais plus propre que les autres applications gratuites de cette même catégorie.
L’affichage des radars et des zones de dangers se fait sur une vue “carte”, moins agréable et simple qu’un affichage simplifié avec des pictogrammes. Un zoom et un signal sonore sont effectués à l’approche d’une zone de danger. Quant au menu principal, il est intuitif, les icônes assez grandes afin de favoriser la gestion avec le doigt lorsque le Smartphone est sur un support à distance du conducteur.
Les utilisateurs peuvent signaler des zones de dangers (comprendre radars fixes), les zones à risque (radars mobiles), ainsi que les feux dangereux, les accidents, les bouchons, les intersections dangereuses, et enfin, ce qui est assez rare pour être signalé, les stations essences peu chères.
Enfin, la carte affiche le trafic, mais venant de Google Maps, qui n’est pas réputé pour sa fiabilité.
Tous les radars, bouchons ne sont pas signalés, et ce, malgré les efforts effectués par le développeur dans la vérification en temps réel des POI, et le retrait de ceux-ci lorsque les alertes décroissent. Bien évidemment ce défaut est atténué sur les grands axes. Il manque sérieusement une mise à jour pour corriger la de données.
Cette application gagne donc à être connue, au regard de sa gratuité, de sa communauté plutôt nombreuse et de son interface correcte. Mais attention à la mise à jour qui se fait attendre et qui changerait pourtant énormément de choses telles que l’interface, et bien évidemment la base de données des radars fixes.

TELECHARGER

Avertinoo V3.7.5

Avertinoo est une application sortie dans un premier temps sur iPhone, avant d’arriver sur Android au prix de 4,99 ?, sans abonnement mensuel requis. Elle compte 900 000 utilisateurs sur iPhone, et environ 100 000 sur Android, soit un total d’environ un million d’utilisateurs, car les données s’échangent entre les deux OS. Il convient de noter que contrairement à Coyote ou Inforad qui ont créé des boîtiers d’aide à la conduite avant de sortir une application, Avertinoo prend le chemin inverse.
L’interface est simple et intuitive grâce à des icônes, grandes et claires, et ce, même lorsque l’on roule. Ainsi, les informations telles que l’axe emprunté, la limitation de vitesse et sa propre vitesse apparaissent au conducteur, même lorsque le téléphone se trouve fixé sur le pare-brise ou sur la console centrale. Bien évidemment, la navigation avec un seul doigt pour signaler un danger ou se mettre en mode nuit est aisée. Les possibilités de paramétrage sont nombreuses allant des sons pour différencier les types de zones, le scintillement de l’écran pour compléter cette différenciation, jusqu’à la limitation de vitesse que l’on ne veut pas dépasser.
Le suricate, nom de l’utilisateur de cette application peut signaler une perturbation, un risque dans son sens ou bien dans le sens opposé. Comprenez radar mobile à travers le terme risque, tout cela n’étant qu’une simple question de légalité pour utiliser cette application. Il convient de noter que l’utilisateur peut annuler durant 5 secondes l’alerte émise.
L’application signale aux conducteurs les zones de dangers permanentes, les zones de dangers fréquentes, les risques temporaires et les perturbations, en d’autres termes, les radars fixes, mobiles et les zones perturbées (bouchons, accidents, dangers quelconques).
La base de données est mise à jour très régulièrement et est très précise. En effet, le magazine Autoplus a eu l’occasion de tester cette application sur une durée conséquente, a donné la note de 20 concernant la fraîcheur de la base de données, et un taux de 41% de radars mobiles signalés. En plus de cette note parfaite acquise par Avertinoo, l’éditeur se targue de connaître et afficher 27 000 zones de dangers permanents en Europe.
Il convient de noter que cette application gère le Bluetooth en stéréo, ce qui permet à l’utilisateur (si son véhicule est équipé d’un système Bluetooth) de gérer la musique qu’il souhaite via son smartphone tout en recevant les alertes par le système audio de son véhicule.
Cette application, bien que payante voit son nombre d’utilisateurs croître au fil du temps, et gagne sans doute en précision concernant l’alerte des radars mobiles. Il n’y a pas d’abonnement requis, ce qui dote cette application d’un rapport qualité/prix plus qu’intéressant.

TELECHARGER

Eklaireur VG.4.99-7

Cette application gratuite existe sur Androïd et iOS. L’éditeur indique qu’il dispose de 500 000 utilisateurs, ce qui reste inférieur au nombre d’utilisateurs de l’application ABE.
L’interface ressemble à celle d’Avertinoo, mais les icônes plus petites rendent la navigation dans les menus assez complexe lorsque le Smartphone est situé sur le pare-brise, sans pour autant être impossible. Il dispose d’un mode carte, qui ici reprend une fois encore l’info trafic de Google Maps.
Le conducteur peut signaler dans son sens, ou dans le sens opposé une zone de danger, un incident, un bouchon, des travaux et enfin un radar fixe, ce qui au regard de la législation rend l’application Eklaireur illégale, montrant ainsi l’obsolescence de l’application, soulignée par la note de 6/20 concernant la fraîcheur de la base de données des radars fixes, et un taux d’alerte de radars mobiles signalés de 29%.
Vous pouvez annuler l’alerte que vous venez d’effectuer, tandis que la véracité des zones indiquées se vérifie par l’heure à laquelle a été signalée la zone de danger.
Enfin, vous pouvez modifier les alertes portées à votre connaissance par Eklaireur, ou encore le limiteur de vitesse via le menu de paramétrage.
Cette application, bien que gratuite, dispose d’une interface plus agréable qu’a ABE. Cependant, sa précision laissant à désirer devrait en décourager plus d’un.

TELECHARGER

Glob Trafic et Radar V1.1.3b

Glob est une application gratuite, qui ici encore offre une bonne surprise. En effet, la précision est correcte concernant l’alerte des radars fixes. Cependant, plus le temps passe, plus la mise à jour de la base de données est attendue.
L’interface est basée sur un mode carte, mais reste très peu aboutie. Les icônes sont petites et les possibilités de paramétrages sont limitées. Nous aimerions modifier les sons de notifications qui sont quelque peu désagréables, mais ont au moins le mérite d’alerter le conducteur voire de l’affoler.
Il convient de noter que l’application propose l’info trafic (une fois encore) de Google Maps, et, chose intéressante, un mode GPS qui envoie l’utilisateur vers Google Navigation, mais terni par le fait que Google Navigation n’en est qu’à ses balbutiements. Autre point négatif, l’application en arrière-plan signale de façon aléatoire les zones de dangers, ce qui transforme ce point intéressant en point noir.
Malgré sa gratuité, Glob transcrit une fois encore les maux que rencontrent ces applications gratuites: beaucoup de choses intéressantes, mais une base de données dépassée lui faisant perdre tout intérêt.

TELECHARGER

iCoyote V6.4.1

Coyote est connu pour être le précurseur des avertisseurs de radars, et compte ainsi une communauté de plus de 1,8 million d’automobilistes. L’application coûte 1,79? et vous offre la possibilité d’utiliser iCoyote durant 30 jours, ensuite l’abonnement coûte 49,99? par an (6 mois + 6 mois gratuit) ou 12 euros par mois. Il s’agit l’application d’aide à la conduite la plus chère du marché.
Mais son prix peut s’expliquer par une base de données complète concernant les zones de dangers permanents, et une signalisation à 100% des radars mobiles selon le magazine Autoplus du 22 avril 2013. iCoyote doit tout cela à une communauté très active.
Cette communauté de conducteurs peut signaler, en plus des zones de dangers, des bouchons, des accidents, des travaux, des objets sur la voie, un véhicule arrêté, et, chose rare: un patrouilleur.
L’interface reprend ce qui a fait le succès des avertisseurs de radars de la marque éponyme: la simplicité, la clarté et la modernité. Les couleurs sont fraiches, et l’ergonomie est excellente, avec un affichage clair, sans superflu et pilotable au doigt. Un petit bémol toutefois, concernant la limitation de vitesse qui ne s’affiche que lorsqu’une zone de danger est proche du Coyote. Le mode carte utilise les cartes de Google Maps, mais avec l’ajout des informations de Coyote, rendant cette carte vraiment complète, voire un peu chargée.
Certes l’application iCoyote est chère, mais elle est de loin la meilleure application d’aide à la conduite du marché, grâce à sa communauté active et nombreuse, regroupant les utilisateurs de boîtiers Coyote, mais aussi les utilisateurs de l’application Smartphone. Les POI sont mis à jour régulièrement, et cette communauté active permet de ne jamais être pris à défaut par les radars mobiles.

TELECHARGER

Inforad

Encore une fois, voici un constructeur d’avertisseurs de radars qui s’est lancé dans les applications Smartphone, pour l’instant sur iOS, prochainement sur Android. Cette application est gratuite et sur le papier paraît intéressante, car elle bénéficiera des informations venant des boîtiers Inforad. Cependant la communauté est nettement moins influente que les Coyotes. Autoplus l’a testé sur iPhone, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle ne tient pas la comparaison : 29% de radars mobiles signalés, et une fraicheur de la base de données notée à 4/20.
L’ergonomie reste bonne avec un affichage permanent de la limitation de vitesse, et nous pouvons espérer que la parution de la version Android mette à jour toutes les bases de données Inforad.

TELECHARGER

Mobbyway  V1.0.49.2

Voici une autre application gratuite, mais située à des années-lumières d’ABE, d’Eklaireur ou encore de Glob. Sa gratuité offre même à l’utilisateur le privilège de voir apparaître une publicité en dessous de l’écran de navigation, sur laquelle il peut être facile de cliquer par inadvertance. Et quitter une publicité Android en conduisant ôte toute utilité à un outil censé aider le conducteur. D’où une ergonomie exécrable.
L’interface est dépassée, les écrans de plus de 3 pouces sont mal supportés (c’est le cas sur le Samsung Galaxy SIII). La communauté semble être peu nombreuse malgré un avertissement des radars fixes et de feux rouges moyen.
Cependant, pour accéder à de nombreuses fonctionnalités (dont la disparition de la publicité), il faut un compte Full, accessible après s’être acquitté de la somme de 8? pour un an. Pour moins cher, vous possédez l’application Avertinoo en illimité. Il n’y a donc aucun intérêt à payer la somme demandée, d’une part parce que la base de données est obsolète, d’autre part car l’application n’est pas encore très stable, et que la mise à jour des données ne se fait que par le forum du site et non directement par l’application.

TELECHARGER

Radardroïd Lite V1.108

Il s’agit d’une application gratuite, si l’on souhaite recevoir des publicités en plein milieu de la carte Google Maps, n’affichant pas le trafic, et qui est d’une ergonomie très contestable.
Elle compte 3088 radars dans sa base de données, il manque donc plus d’une centaine de radars enregistrés dans cette base de données, montrant une fois de plus que ce type d’application gratuite n’est jamais à jour.
Néanmoins, il y a quelques points intéressants qu’il convient de soulever, tels que la possibilité d’ajouter sa propre base de données radars que l’on importe soi-même, la possibilité d’importer des bases de données radars de pays étrangers (par exemple : l’Allemagne, l’Arabie Saoudite, l’Israël, le Koweït, les États-Unis, la Nouvelle-Zélande).

TELECHARGER

Waze V3.7.2.0

Waze est une propriété de Google. Cependant l’aspect de la carte n’a absolument aucun rapport avec celle de Google Maps. Cette application est gratuite et il ne s’agit pas à proprement parler d’un outil d’aide à la conduite. Waze se veut être une application GPS communautaire.
L’interface est typée GPS, sur laquelle vous pouvez communiquer avec d’autres utilisateurs. Il y a une vue en 3 dimensions, avec des véhicules connectés à Waze, étant représentés par des icônes sorties de dessins d’enfants. Mais cette vision du GPS est très intéressante. Vous pouvez avoir des amis Waze (via Facebook), du courrier, partager vos positions par exemple.
La partie GPS dispose d’une ergonomie correcte, les couleurs sont claires, et les menus gagneraient à être agrandis.
Mais en ce qui concerne notre propos, la partie d’aide à la conduite, l’intégration de ces diverses informations n’est pas parfaite. Une fois encore, les menus sont petits, et comble de l’ironie, il faut 4 clics pour valider une alerte radar. Néanmoins, les possibilités d’alertes sont très larges. En effet, vous pouvez signaler une zone de danger temporaire (radars mobiles, les radars fixes étant déjà intégrés, y compris les radars feux rouges), des bouchons, un accident, un danger, une erreur de carte, les prix des carburants, les fermetures de routes (ce qui est très utile lors des chantiers de nuits) et, chose étrange, la présence de policiers. Il convient de noter que l’alerte des zones de dangers se fait dans les deux sens de circulation, et permet de signaler de nouveaux radars, même fixes et feux rouges, ou bien d’indiquer qu’un signal est erroné. A tout cela vous pouvez ajouter une photo pour le côté communautaire.
Autoplus a pu se rendre compte que la bande de données des radars était assez disparate. Mais sa fraîcheur est évaluée à 13/20, ce qui n’est pas si mal, et un taux de 35% de radars mobiles signalés.
Waze peut constituer une solution intéressante pour les conducteurs recherchant une application GPS (qui généralement est payante), et une application d’outil d’aide à la conduite gratuite pour un coût inexistant.

TELECHARGER

Wikango V4.3

Encore un fabricant d’assistants d’aide à la conduite qui édite une application payante : 5.49? à l’achat, un abonnement de 0.89? pour la première année, et 5,49? par ans les années suivantes. Le positionnement tarifaire se situe entre iCoyote et Avertinoo. Cependant, ce positionnement n’est pas le même en terme de performance.
Malgré une ergonomie très ressemblante à celle d’iCoyote, agrémentée de couleur et de personnalisation (changement de véhicule visible par la communauté), celle-ci est critiquable dans la mesure où il faut 3 clics pour ajouter une alerte, puisqu’il faut qualifier la nature de celle-ci. Les icônes restent tout de même assez grosses, et le mode carte de prévisualisation des zones de dangers est beaucoup plus agréable que celui d’iCoyote, car les pictogrammes sont remplacés par des flèches en cas de forte concentration de zone de danger.
Il est possible de signaler une zone de danger permanent, une zone de danger à risque, des perturbations (bouchons, accident, complexes scolaires à proximité). La prévisualisation des alertes sur 50 kilomètres, ainsi que d’un système de confirmation des alertes permet à l’utilisateur de connaître les alertes sérieuses.
Cependant, le magazine Autoplus du 22 avril 2013  a noté de 13 points la fraîcheur de la base de données ce qui la rend moins précise qu’Avertinoo et iCoyote. Quant au taux d’indication des radars mobiles, il est cette fois-ci supérieur à Avertinoo, mais reste inférieur à iCoyotte avec un taux de 71%.
Enfin, vous pouvez écouter la bibliothèque musicale de votre Smartphone grâce au système audio Bluetooth de votre véhicule.
Wikango constitue ainsi une alternative plus économique à iCoyote, mais nécessite un sacrifice de la part de l’acheteur. Soit celui-ci achète Wikango et l’abonnement qui en découle, et dispose d’une base de données des radars fixes moins précise que celle de l’application moins chère Avertinoo, mais dispose d’une alerte des radars mobiles plus performante, ou bien, celui-ci paye une seule fois 4.99? et dispose d’Avertinoo, avec une perfection dans l’alerte des radars fixes, mais moins performante quant aux radars mobiles. Une mise à jour de la base de données pourra aider le consommateur à faire son choix.

TELECHARGER

Conclusion

Pour clore ce dossier, nous pouvons dire que l’application la plus complète d’aide à la conduite reste iCoyote. Mais celle-ci est payante, et avec un coût annuel d’une cinquantaine d’euros, cela peut en refroidir plus d’un. Ainsi, l’application Avertinoo se pose en solution plus qu’intéressante, dans la mesure où son coût n’est que de 4.99?, et cela à vie. Un coût, qui, ramené sur 4 ans est d’environ 1.25?, lorsqu’iCoyote coûte à son utilisateur 200?. Ce coût peu élevé, conjugué à une base de données parfaite, confère à Avertinoo le meilleur rapport qualité-prix de ce dossier. L’application Wikango, propose elle aussi un abonnement mensuel bien moins cher que celui d’iCoyote,mais  le manque de précision de la base de données des radars fixes nous laisse sur notre faim, bien que le taux d’avertissement des zones de dangers temporaires est supérieure à celle d’Avertinoo. Ainsi, une mise à jour de la base de données est attendue pour vraiment rendre l’application très compétitive face à iCoyote, et meilleure que l’application Avertinoo.

Quant aux applications gratuites, elles sont toutes dépassées, bien qu’intéressantes dans leur fonctionnement. Celle que nous pouvons vous conseiller au sein de cette catégorie serait Waze, bien qu’il s’agisse d’un GPS. En effet, celle-ci fait mieux qu’Inforad (sur iOS), ABE, Eklaireur ou encore Glob en matière de fraîcheur de la base de données et d’alertes des radars mobiles. Cependant, si l’interface ne vous convient pas, il vous reste ABE, dont l’ergonomie est moyenne, mais la base de données moins problématique que les autres applications gratuites.
Enfin, qu’en est-il des radars mobiles embarqués dans des véhicules, c’est-à-dire ces voitures radars flashant les conducteurs en mouvement ? Ces voitures n’étant que des Renault Mégane dCi ayant de nouvelles plaques minéralogiques, on ne peut tout de même pas signaler la moindre Renault Mégane sur la route, d’autant plus que leurs mouvements rendent obsolètes ces alertes en moins de temps qu’il ne faut pour les signaler. Il existe donc un site internet, pour s’éviter quelques frayeurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *