Loisirs et SortiesTout ce qu'il faut savoir sur le permis bateau

Tout ce qu’il faut savoir sur le permis bateau

En France, la conduite de navires de plaisance dont le moteur développe plus de 6 chevaux est soumise à l’obtention d’une autorisation particulière. Il s’agit du permis côtier, du permis fluvial, du permis hauturier et du permis grande plaisance eaux intérieures. Son obtention est toutefois vivement recommandée pour tous ceux qui veulent conduire des bateaux qui ne se trouvent pas dans le champ d’application de cette obligation. Dans ce dossier, je ferai le point sur l’apprentissage du code spécifique à ce type de permis, la formation pratique et le déroulement de l’examen permettant son obtention. J’y ai aussi consacré une partie dans laquelle j’évoquerai les différents types de code bateau.

Comment apprendre le code du permis bateau ?

À l’instar du passage des permis pour véhicules terrestres motorisés, celui du permis bateau s’opère en deux temps. Il convient en premier lieu de passer l’épreuve théorique. La validation de cette dernière donne accès à l’épreuve pratique. Pour réussir haut la main et à la première tentative le premier examen, les aspirants plaisanciers doivent maîtriser sur le bout des doigts le code bateau.

Pour ce faire, vous n’avez pas d’autre choix que suivre une formation théorique d’au moins 5 heures. Celle-ci est dispensée par des bateaux-écoles agréés et qui ont reçu l’autorisation de la direction départementale des Affaires maritimes. Vous avez alors le choix entre apprendre le code côtier ou le code fluvial selon le type de permis bateau que vous désirez obtenir. Lors de votre formation théorique, vous apprenez tout ce qu’il faut savoir sur le code bateau et donc ses différentes thématiques qui varient selon le type de permis bateau. Je m’y attarderai plus loin dans cet article.

Au terme de votre formation, vous choisissez la date de l’examen théorique selon votre convenance. Cet examen se déroulera au sein même de l’établissement où vous avez suivi votre formation. En attendant le jour J, je vous recommande de réviser votre code et de vous entraîner quotidiennement sur des sessions d’examens blancs via un module d’entraînement en ligne. C’est ce qui vous permettra bien sûr de gagner en sérénité et de mettre toutes les chances de votre côté.

Si vous disposez déjà d’un permis côtier ou eaux intérieures et souhaitez décrocher son extension hauturière ou grande plaisance, vous n’êtes plus contraint de vous former au code bateau puisque vous l’avez déjà décroché.

obtenir code bateau

L’examen du code du permis bateau

L’examen théorique du permis bateau, quelle qu’en soit l’option, est régi par le ministère chargé de la mer. Celui des permis option côtière et fluviale se déroule de la même façon que l’ETG (épreuve théorique globale) et l’ETM (épreuve théorique moto. Sa durée est de 30 minutes. Durant cette demi-heure, vous utilisez une tablette munie d’écouteurs pour répondre à un total de 40 questions à choix multiple individualisées. Ces QCM portent en effet sur les différentes thématiques du code du permis bateau convoité et se présentent sous la forme d’images figées qui montrent des situations de conduites virtuelles ou réelles. Le temps de réponse accordé à chacune d’elles est de 20 secondes. Pour réussir votre examen théorique, vous devez valider au moins 35 questions sur 40 pour réussir. Vous n’avez donc droit qu’à 5 fautes maximum.

Une fois décroché, le code côtier ou eaux intérieures est valable pendant 18 mois. À la différence du code auto ou du code moto, le nombre de passages à l’examen pratique ne fait l’objet d’aucun maximum. Cela dit, les candidats qui échouent à l’épreuve pratique peuvent la retenter autant de fois qu’ils le désirent durant la période de validité de leur code côtier ou eaux intérieures. Passé les 18 mois, si le permis ciblé n’a toujours pas été obtenu, alors ils sont dans l’obligation de repasser l’épreuve théorique.

Trouvez une bonne école pour apprendre à conduire un bateau

Après avoir obtenu votre code bateau, vous disposez d’un délai 18 mois pour valider l’examen pratique du permis que vous désirez décrocher. Il est alors question de suivre une formation pratique dans le but de devenir un chef de bord aguerri. Cette formation est proposée par une école agréée et dure généralement 210 heures, dont 120 heures de conduite effective à la barre par vous-même. Tout au long de celle-ci, vous êtes encadré par un formateur diplômé qui valide vos acquis au fur et à mesure.

L’examen pratique du permis bateau

L’épreuve pratique du permis bateau s’effectue durant la formation pratique. Pour le permis côtier, les points d’évaluation sont la sécurité du plaisancier, les incontournables du plaisancier (préparation de l’embarcation, balisages, carte, météo…), les responsabilités du plaisancier, la conduite et les manœuvres.

Lors de l’examen pratique du permis plaisance eaux intérieures, l’examinateur se charge d’évaluer votre capacité à mettre une brassière, à effectuer des nœuds de cabestan et à appareiller/accoster/mouiller votre embarcation. Nous pouvons y ajouter votre aptitude à réaliser des parcours à 8, à maîtriser le bateau à une allure de 20 km/h, à renverser la marche, à arrêter l’embarcation, à réaliser des manœuvres de sauvetage. Au terme de la formation pratique, vous vous verrez attribuer un titre provisoire dont la durée de validité est de 30 jours. Le permis côtier ou fluvial définitif vous sera adressé par courrier.

Quel code pour quel bateau ?

On note deux types de code bateau qui concernent toutes les embarcations dont le moteur affiche une puissance de plus de six chevaux. Le code maritime, tout d’abord, soumet à l’obtention d’un permis bateau option côtière la conduite de ces bateaux en mer, jusqu’à 6 milles nautiques d’un abri. Pour information, 1 mile marin est égal à 1 853 m. Le même code précise de surcroît que la navigation peut se faire jour comme de nuit, et ce, sans restriction de taille ni de vitesse.

Il aborde diverses thématiques, à savoir le balisage, la navigation, les règles de route et de barre, la marée, les services météorologiques, les signaux, la radio, la sécurité, l’environnement, le matériel, la réglementation… Pour pouvoir naviguer en mer sans restrictions de distance, les titulaires du permis côtier doivent obtenir l’extension hauturière de ce dernier en suivant un stage spécifique.

Pour ce qui est du code fluvial, celui-ci restreint la navigation sur les eaux intérieures françaises aux titulaires :

  • du permis fluvial ou de plaisance en eaux intérieures (autorisant la conduite de bateaux de plaisance de 20 m de longueur maximum),
  • du même permis, mais avec l’extension grande plaisance eaux intérieures (donnant droit à la conduite de tous bateaux de plaisance, quelle qu’en soit la longueur).

Il s’articule autour d’une multitude de thématiques. On note entre autres l’environnement, les signaux sonores, les règles de navigation, les marques et feux, la prévention et la sécurité, les équipements obligatoires, la signalétique et la signalisation visuelle.

passer permis bateau

Comment obtenir les extensions du permis bateau ?

Les extensions du permis bateau se préparent dans le cadre d’un stage dispensé par un établissement de formation. Pour le permis hauturier, le programme se scinde en plusieurs points. On note la carte marine, les phares, le dispositif de navigation, la météorologie et la sécurité à bord, les marées, les règles de navigation, les alignements et gisements, le courant, la route fond…

L’extension hauturière du permis côtier ne s’obtient qu’après la validation d’un examen théorique de 90 minutes qui se déroule au sein votre centre de formation. Il s’agit plus exactement d’une épreuve de navigation qui s’effectue en différentes étapes :

  • une épreuve de carte,
  • un calcul de marée,
  • deux QCM sur l’emploi des aides électroniques à la navigation,
  • deux QCM sur la météorologie,
  • un QCM sur la sécurité à bord.

Pour la réussir, vous devez obtenir une note d’au moins 12/20, dont 7/12 à la lecture de carte. Le stage préparatif de l’extension grande plaisance eaux intérieures dure 9 heures maximum et peut se dérouler à bord de votre bateau. Au cours de celui-ci, l’examinateur vous soumet à une épreuve pratique afin d’évaluer les connaissances que vous avez acquises. Il va surtout porter une attention particulière à votre capacité à maîtriser l’embarcation en toute circonstance. Si c’est concluant, alors une attestation de réussite vous sera délivrée à l’issue de la formation. Ce justificatif signifie que vous êtes parvenu à décrocher l’extension grande plaisance eaux intérieures.

Commentaires