BusinessQuel est le rôle des entreprises dans la lutte contre le réchauffement...

Quel est le rôle des entreprises dans la lutte contre le réchauffement climatique ?

Alors que la température moyenne de notre planète fait face à une augmentation angoissante de 1,1 °C, et cela, depuis l’ère industrielle, les études ont constaté, pour les années à venir, un risque bien plus alarmant. Avec une potentielle augmentation de 1,5 °C dès 2030, la majorité des États concernés dans l’Accord de Paris se sont fixé un objectif précis : contenir l’élévation de la température moyenne de la Terre en dessous de 2 °C. Cela va de soi que l’humanité en soi joue un rôle majeur dans la lutte contre le réchauffement, mais qu’en est-il des entreprises ?

Quel rôle peuvent jouer les entreprises dans la lutte contre le réchauffement climatique ?

Bien qu’aux yeux des scientifiques, les activités journalières de l’Homme sont la cause majeure du réchauffement climatique, de multiples facteurs bien plus spécifiques sont bien plus responsables concernant la situation que notre planète subit aujourd’hui :

  • Les collectivités
  • Les consommateurs
  • Les états
  • Les investisseurs
  • Les entreprises

Sur ce dernier, les entreprises ont un devoir bien plus affectant dans la lutte contre le changement climatique. Si certaines n’ont pas la même intensité carbone que d’autres, celles qui sont intégralement impliquées dans le combat contre le réchauffement climatique agissent de différentes manières. En effet, certaines de leurs actions peuvent  :

  • Créer des produits et services à faible émission de carbone
  • Réduire l’empreinte carbone de leur fonctionnement
  • Améliorer la résilience de leurs infrastructures
  • Réorienter leur stratégie durablement pour s’adapter au changement climatique
    • Analyser minutieusement les émissions de gaz à effet de serre

Comment améliorer l’implication dans la protection de l’environnement ?

Alors que le régulateur français désire inciter les entreprises à s’engager pleinement dans leur rôle dans la lutte contre le réchauffement climatique, des réglementations ont tout de même été incorporées. En effet, en 2012, une mesure s’est appliquée pour les entreprises possédant plus 500 salariés : le bilan d’émissions de gaz à effet de serre.

De ce fait, suivant l’article 173-VI, les investisseurs se doivent désormais de publier l’empreinte carbone de leur portefeuille. Cela échauffe un avertissement aux entreprises tout en permettant d’orienter l’économie vers des actions moins carbonées.

Sachant que l’empreinte carbone fait majoritairement partie des critères de notation ESG, les entreprises doivent réaliser et présenter une performance dite “carbone” favorable pour ainsi ne pas être exclue du cercle d’investissement concernant certains acteurs financiers.

Les avantages associés au bilan de l’empreinte carbone ne s’impliquent pas uniquement dans la décision d’investissement. Il faut savoir que ceux-ci sont également primordiaux dans le déploiement des techniques d’engagement des investisseurs les plus engagés et qui visent à promouvoir les bonnes actions au cœur de leur finance d’investissement. De ce fait, cela incite les entreprises à réduire assurément leurs émissions de CO₂.

Que peuvent-elles mettre en place ?

Concernant les entreprises fortement impliquées dans la lutte contre le réchauffement climatique, bon nombre s’appuient sur une estimation consciencieuse sur leur empreinte carbone. De ce fait, il existe divers systèmes qui peuvent accompagner les entreprises engagées pour le climat dans le suivi de leur émission de carbone.

Il faut savoir par ailleurs qu’une démarche spécifique et populaire est appliquée par les entreprises engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique : la démarche QSE.

QSE entreprise

Intégrer la démarche QSE dans une entreprise veut dire que cette dernière recherche :

  • La qualité des produits ou des services, pour ainsi avoir une performance globale favorable et sur le long terme
  • La sécurité des collaborateurs et des clients, pour maîtriser les risques industriels, chimiques concernant le transport de matières dangereuses, et ainsi protéger la santé d’autrui
  • L’environnement, c’est-à-dire, le contrôle de l’impact sur les actions de l’entreprise sur l’environnement. Par exemple, la limitation de la pollution, la réduction des déchets, la valorisation du recyclage ou l’amélioration dans le bilan carbone

Il existe éventuellement une méthode digitale dans laquelle non seulement la comptabilité carbone est suivie, mais la démarche QSE est également réalisée avec rigueur. Pour plus d’informations concernant ce dernier, découvrez en plus sur la démarche QSE dans cet article. Vous trouverez les techniques et aides adéquates pour garantir à votre entreprise des actions bénéfiques dans l’engagement sur la lutte contre le changement climatique tels que :

  • Le bilan et suivi des émissions GES
  • La réduction de vos émissions
  • Une compensation de vos émissions dans le cadre d’une stratégie bénéfique pour l’environnement
  • Un engagement de vos équipes sur le climat

De ce fait, pour toutes les entreprises désirant s’impliquer pleinement dans la lutte contre le changement climatique, vous pourrez opter pour ce genre d’approche et pour ainsi offrir un avenir bien plus positif pour notre planète.

Commentaires