Loisirs et SortiesComment vivre un voyage en Namibie hors des sentiers battus ?

Comment vivre un voyage en Namibie hors des sentiers battus ?

Vous êtes en vacances et vous avez envie de voyager dans l’un des pays d’Afrique ? Pourquoi ne pas choisir comme destination la Namibie ! Vous pourrez explorer les merveilles de ce pays et sortir des sentiers battus. Caractérisé par le désert du Namib et ses larges étendues de dunes, par sa faune et sa flore diversifiée, ce coin du sud-ouest de l’Afrique a comme capitale Windhoek. Si vous voulez vivre de grands spectacles de la nature au cours de ce voyage, vous êtes les bienvenus. Découvrez cette région réputée pour son mélange de bâtiments coloniaux allemands.

Les chutes Epupa

Encore appelées Epupa-falls, ces chutes sont situées sur le fleuve Kunene au nord de la ville d’Opuwo à la frontière entre la Namibie et l’Angola. Lors de votre voyage namibie hors du commun, pour aller dans ce merveilleux endroit, vous devez parcourir un trajet de 300 km sur 4 heures.

Au sommet, vous serez éblouis par l’exceptionnelle beauté du site des Epupa Falls. Avec une hauteur maximale de 37 m, admirez, en tout, 22 cascades qui se répartissent sur toute la vallée. Vous pouvez admirer des baobabs accrochés sur des rochers et les palmiers qui longent la rivière.

Si vous désirez organiser un safari aux chutes Epupa pour mieux découvrir cette richesse touristique, c’est possible. Evitez d’y aller aux mois de décembre et de mars, car à cause de la saison des pluies, la piste est très peu praticable.

Le Parc National d’Etosha

Ce parc est un trésor unique sur le continent africain. Il est caractérisé par un marais salant tellement grand qu’il peut être aperçu de loin. Il y a aussi une faune abondante qui se rassemble autour d’une oasis et qui donne droit à une observation de jeu. Du nord au sud du pays, elle est très présente. Vous pouvez y observer un grand nombre d’animaux sauvages du côté d’Etosha. Il s’agit des guépards, des rhinocéros et des girafes. Ils sont aussi présents dans le Damaraland, le parc national du Waterberg et dans la réserve de Palmwag. À cela s’ajoutent une colonie d’otaries et aussi une riche faune avicole du côté de Cape Cross.

Ce parc s’étend sur 2200 km². Situé à environ 7h de Windhoek, il est l’une des réserves les plus accessibles de la Namibie et de l’Afrique Australe.

Source : Sergi Ferrete / unsplash

Les déserts de Namibie

En dehors de la faune, de la flore et des paysages magnifiques de ce pays du sud-ouest de l’Afrique, les déserts en Namibie constituent une destination très privilégiée des touristes. Parmi ces déserts, dénombrez le désert du Namib, le Deadvlei, le Sossusvlei et le Kalahari. Considéré comme le plus vieux au monde, le désert du Namib s’étend le long de l’océan Atlantique. Il est bordé par des types de paysages variés et occupe un immense espace de 81 000 km².

Dans l’immense région semi-désertique de Kalahari, vous apercevrez des antilopes, des suricates, des oiseaux ou encore des reptiles. Ce désert qui s’étend sur 7 pays subit régulièrement des averses comme le témoignent les lits de rivières asséchés et les immenses acacias.

Quant au Deadvlei (marais mort), située dans le désert du Namib, cette étendue de sable était autrefois un marais devenu désert. En effet, l’origine de ce nom provient d’un changement climatique survenu il y a près de 900 ans. Ledit site était entouré à l’époque de dunes dont la taille pouvait atteindre 300 à 400 m de hauteur. Mais de fortes inondations ont fait dévié une rivière. Les flots ont terminé leurs courses au milieu des dunes formant un marais. D’où le nom de ce désert. Aujourd’hui, une forêt de troncs obscurs contraste avec le sol d’argile blanc et offre une scène étonnante.

Le Skeleton Coast

Situé au niveau du lit de la rivière Ugab à 210 km de Swakopmund, le skeleton coast Park débute avec l’entrée sud Ugabmund. Il a été déclaré “zone protégée” en 1971 à cause des épaves échouées sur ses côtes. Il s’étend de la rivière Kunene (frontière avec l’Angola au nord) sur 40 km de largeur, soit une surface de 16 390 km².

Dans cette zone, la frontière entre océan et dunes n’est marquée que par une large bande de sable blanc sur lequel roule l’écume. Plus saisissant encore, au-dessus de l’océan se déploient les ailes noires des cormorans du Cap.

Il faut dire qu’il est permis au public de visiter seulement la partie sud du parc qui est la moins impressionnante. Mais l’avantage est que la pêche y est pratiquée. Cette section sud du parc est surtout fréquentée par des pêcheurs. Dès lors, vous pouvez faire un tour dans le lit de la rivière Ugab ou simplement opter pour une traversée du parc vers le cœur du Damaraland.

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici