Loisirs et SortiesSauter à l'élastique : découvrez une activité pleine d'adrénaline

Sauter à l’élastique : découvrez une activité pleine d’adrénaline

Le saut à l’élastique ou bungee jumping tel que nous le connaissons est l’œuvre du Néo-Zélandais Alan John Hackett qui a conçu des installations pour sauter en toute sécurité. C’est une épreuve phénoménale pour les férus de sensations fortes. Ces sauts d’une hauteur comprise entre 50 et 100 mètres de hauteur environ sont aussi vertigineux que riches en adrénaline. Le saut à l’élastique est une des activités en plein air les plus recherchées en période estivale. Elle est ouverte à toute personne âgée de 16 ans minimum. Les mineurs doivent toutefois disposer d’une autorisation parentale et être accompagnés. Il se distingue du saut en parachute notamment pour son prix plus accessible, et pour la sensation due aux élastiques. C’est une idée de cadeau très originale. L’expérience est différente si vous sautez seul ou en tandem, si vous sautez au-dessus de l’eau dans les gorges ou d’une plaine. À vous de trouver le saut qui vous correspond.

Comment sauter à l’élastique ? 

Le saut à l’élastique à Paris se pratique généralement depuis un viaduc ou un pont. La première étape pour préparer votre saut, c’est de trouver votre lieu. Vous pouvez sauter partout dans le monde. Différents spots de saut sont localisés en France, notamment dans le sud du côté de Grenoble, Lyon et Toulouse, mais également sur la Vallée de la Loire, dans les Vosges et autours de Paris. Une fois votre lieu déterminé, vérifiez bien la légalité de l’établissement choisi. Pour cela assurez-vous que ce dernier soit immatriculé à la Chambre de Commerce et consultez les avis concernant l’établissement et l’équipe.

Il vous faut maintenant vous préparer pour votre grand saut. Privilégiez une tenue confortable ni trop ample, ni trop moulante pour être à l’aise. N’oubliez pas de vider vos poches. Gardez bien vos chevilles découvertes pour pouvoir y attacher le harnais. Pensez également à coincer votre haut dans votre pantalon si vous voulez éviter de vous retrouver l’estomac à l’air pendant votre saut et à attacher vos cheveux pour ne pas être gêné.

Une fois sur place en haut du pont ou du viaduc, vous êtes bientôt prêt à sauter. Prenez bien le temps d’écouter les conseils et directives de votre instructeur ou jump master. C’est aussi le moment de poser vos dernières questions si vous en avez. C’est l’instructeur ou une personne en charge qui vous harnachera par les pieds et au niveau du torse. Il vous demandera votre poids afin de choisir les élastiques adéquats pour votre saut. C’est également lui qui vous donnera le feu vert pour sauter. Une fois le signal donné, sautez sans attendre au risque d’être submergé par le stress. À ce moment-là vous n’avez plus qu’à profiter de l’adrénaline et d’un certain sentiment de bien-être procuré par le saut.

Comment sauter à l'élastique ?
Source : Arun Mathew on Unsplash

Les bienfaits du saut à l’élastique

Il y a de nombreux bienfaits à la pratique du saut à l’élastique, relatifs aux bienfaits du sport. Autant en termes de physique que de bien-être psychologique. Tout d’abord, le saut à l’élastique puisqu’il s’apparente à un sport, stimule les muscles et les organes au long de la chute. S’il n’est pas nécessaire d’avoir des conditions physiques particulières pour un premier saut, comme pour tous les sports une pratique régulière du saut à l’élastique nécessite de la technique physique. C’est aussi une activité de sensations physiques fortes, celles de la gravité, du vent et des rebondissements engendrés par les remontées de l’élastique. Autant d’impressions physiques à la fois grisantes et bénéfiques.

Le saut à l’élastique est aussi reconnu pour aider à la gestion du stress. Le saut dans le vide, l’effet d’apesanteur, la montée d’adrénaline avant de sauter, toutes ces caractéristiques ayant une portée libératrice. Effet assuré dès le premier saut et qui se vérifie lors des sauts suivants. C’est une expérience qui permet également repousser ses limites et notamment d’affronter la peur du vertige.

Source : Jeffrey Grospe on Unsplash

Il y a-t-il des contre-indications au saut à l’élastique ?

Avant de sauter à l’élastique, il est primordial de consulter votre médecin traitant pour qu’il vérifie qu’il n’y ait pas de contre-indication pour sauter. Suite à ce rendez-vous, il vous remettra un certificat médical. Ce document est très important, il peut vous être demandé par l’établissement de saut avant de démarrer l’activité, comme pour toute pratique d’un sport.

Le saut à l’élastique est déconseillé pour les personnes souffrant de problèmes cardiaques, d’hypertension ou de troubles épileptiques. Il peut également être contre-indiqué si vous avez des maux de dos, aux cervicales ou aux articulations. Évitez aussi de sauter à l’élastique si vous avez eu un claquage ou un déchirement musculaire récent. Ces maux peuvent être aggravés au cours de la chute dans le vide. Aussi le saut à l’élastique est interdit pour les femmes enceintes ou ayant accouché récemment.

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici