Lifestyle et Bien êtreSexualitéComment éviter l'éjaculation précoce ?

Comment éviter l’éjaculation précoce ?

L’éjaculation précoce, aussi appelée éjaculation prématurée, touche de nombreux hommes. C’est l’un des premiers troubles sexuels rencontrés, tous âges confondus. Pas de fatalité cependant, des solutions existent pour vous aider à mieux vivre votre sexualité si vous êtes concerné. De quoi s’agit-il exactement ? Comment éviter l’éjaculation précoce ? Nous vous expliquons tout.

Qu’est-ce que l’éjaculation précoce ?

25% à 30% des hommes sont à la recherche de solutions pour éviter l’éjaculation précoce, soit pratiquement un tiers de la population masculine. Il s’agit d’un dysfonctionnement érectile qui intervient lorsque l’homme éjacule alors qu’il ne le souhaite pas, et ce, généralement suite à une stimulation minime. Cela intervient avant, pendant ou après la pénétration. De manière concrète, cela se caractérise par :

  • Une éjaculation qui intervient trop rapidement, avant que l’homme et son/sa partenaire ne le souhaitent ;
  • Une incapacité à contrôler et “retenir” l’éjaculation ;
  • Des répercussions psychologiques négatives, c’est-à-dire que cela est souvent mal vécu par les hommes concernés. On constate notamment de la frustration, de la détresse, une perte de la confiance en soi et, dans certains cas, une perte du désir sexuel.

On distingue deux types d’éjaculation précoce :

  • L’éjaculation précoce primaire qui intervient tout au long de la vie, à chaque rapport, et ce, avec des partenaires différents.
  • L’éjaculation précoce secondaire ou acquise, qui apparaît soudainement alors qu’elle n’existait pas auparavant. Elle est habituellement liée à une maladie ou à un trouble neurologique ou psychologique.

L’éjaculation prématurée est normale lors des premiers rapports sexuels ou au début d’une nouvelle relation. Cela devient problématique elle persiste et constitue une gêne. Ses causes sont multiples. Elles peuvent être génétiques, neurobiologiques, comportementales ou encore psychologiques. Plusieurs facteurs peuvent favoriser ce trouble :

  • Une hypersensibilité du gland ou de certains récepteurs nerveux,
  • Une inflammation de la prostate,
  • Une hypothyroïdie,
  • Une maladie neurologique,
  • Des troubles de l’anxiété,
  • Un stress accru.
Qu'est-ce que l'éjaculation précoce ?
Source : shutterstock.com

Comment retarder l’éjaculation ?

Plusieurs techniques permettent d’éviter l’éjaculation précoce de façon naturelle :

  • Les exercices de respiration, pour détendre l’organisme et vous aider à mieux contrôler l’excitation.
  • Le Stop and Start, qui consiste à arrêter le rapport pour revenir aux préliminaires lorsque vous sentez que vous êtes prêt à éjaculer, ce qui vous aide à mieux maîtriser votre corps et vos émotions.
  • Le squeeze, qui consiste à bloquer le flux de sang dans le pénis avant l’imminence éjaculatoire, en serrant vos doigts sous le gland.

L’utilisation de préservatifs adaptés peut également permettre d’éviter l’éjaculation précoce. Particulièrement efficaces pour ceux qui souffrent d’hypersensibilité du gland, ils se déclinent sous deux types :

  • Les préservatifs anatomiques qui possèdent une forme resserrée sous le gland, ce qui ralentit l’afflux sanguin.
  • Les préservatifs anesthésiques, qui sont enduits d’anesthésiant et réduisent la sensibilité.

De manière plus générale, si vous souhaitez éviter l’éjaculation précoce, il convient d’apprendre à mieux vous connaître. Pour cela, vous pouvez vous aider de la masturbation masculine. Si vous la pratiquez habituellement de façon rapide pour en finir vite, il vous faudra “rééduquer” votre corps pour lui apprendre à aller plus lentement. Observez également le déroulement de vos rapports pour identifier les positions auxquels vous êtes le plus sensible. Il s’agit généralement de celles durant lesquels l’homme est passif, comme l’andromaque ou la cuillère.

L’hygiène de vie possède par ailleurs une importance capitale pour éviter l’éjaculation précoce. Si ce n’est pas encore le cas, adoptez une alimentation saine et faites du sport régulièrement. Veillez par ailleurs à soigner la qualité de votre sommeil : un cerveau reposé est un cerveau plus à même de contrôler les sécrétions hormonales et donc les performances sexuelles.

Comment retarder l'éjaculation ?
Source : shutterstock.com

Que faire contre l’éjaculation précoce ?

Si les astuces citées ci-dessus ne fonctionnent pas pour vous éviter l’éjaculation précoce, vous pouvez vous orienter vers un sexologue. Il saura vous donner les exercices précis qui sauront répondre à votre problématique et ses spécificités. Une psychothérapie peut par ailleurs être indiquée. En effet, comme nous l’évoquions, l’anxiété et la dépression, ainsi que d’autres facteurs psychologiques, peuvent avoir un impact sur l’éjaculation, et plus généralement, sur votre sexualité.

Dans certains cas, des médicaments peuvent être prescrits pour vous aider à éviter l’éjaculation précoce. Il est notamment possible de citer la dapoxetine, qui ralentit l’établissement du réflexe éjaculatoire ou le Fortacin®, un spray à pulvériser sur le gland pour réduire la sensibilité.

Vous l’aurez compris : éviter l’éjaculation précoce est possible. Il ne vous reste plus qu’à trouver la solution qui vous convient le mieux.

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici