StylePiercing endroit rare : démarquer vous avec style

Piercing endroit rare : démarquer vous avec style

Comme le tatouage, le piercing est une modification corporelle plus ou moins durable. Les zones de perçage les plus répandues sont les oreilles, la lèvre, le nez, le visage en général. Il existe pourtant une multitude de piercings possibles, plus étonnants les uns que les autres. Quel est le top 5 des piercings endroit rare ? Comment favoriser la cicatrisation et éviter les infections ?

Où se faire percer sur le corps ?

On peut se faire percer sur de nombreuses parties du corps : visage, lèvre, oreilles, tétons, arcade sourcilière, pénis, langue, pied, etc. Avant de franchir le pas, il est toutefois nécessaire de s’assurer de ne pas avoir d’allergies liées aux produits nettoyants et aux métaux des bijoux. En outre, il faut se motiver pour les soins lors de la cicatrisation.

Avant de choisir l’endroit où on va se faire percer, il convient de penser à divers facteurs qui pourraient créer des infections ou de la douleur. Par exemple, les piercings à l’hélix ou le piercing tragus peuvent s’accrocher lorsqu’on passe nos vêtements, ou bien si on a des cheveux longs.

Où se faire percer sur le corps ?

Top 5 des piercings endroit rare

Certaines zones de perçage sont assez rares et se différencient des zones classiques. Voici notre top 5 pour vous démarquer avec un style hors du commun.

Le bridge

Bridge signifie “pont” en français. Ce piercing se fait entre les deux sourcils, un peu plus bas que la tête du sourcil et plus haut que le coin interne de l’œil. Il traverse donc horizontalement la zone inter-sourcilière. Lors du perçage, on utilise une barre droite nommée barbell. Le piercing bridge est plutôt long à cicatriser vu que c’est un piercing de surface. Enfin, on peut à terme changer la barre et opter pour une barre courbée ou un anneau BCR.

Top 5 des piercings endroit rare

L’anti-tragus

L’anti-tragus est la partie de cartilage qui se situe juste au-dessus du lobe de l’oreille. L’avantage de ce piercing, c’est que même si on perce un cartilage, la zone cicatrise assez vite, car elle est peu exposées aux chocs et aux accros. En ce qui concerne le choix des bijoux, il est assez vaste : anneau, micro labret, micro fer à cheval, micro barbelle ou micro spirale. 

piercing anti-tragus
Source : Popart Piercing

Piercing dans la nuque ou sur le cou (surface)

Le piercing dans la nuque ou dans le cou est un piercing de surface. Dans la nuque, il est positionné de façon horizontale, alors que dans le cou, il peut être à la verticale. La durée de cicatrisation est longue. Il faut en effet 3 mois à 2 ans pour que la plaie cicatrise. La rumeur concernant l’endommagement du système nerveux a été démentie, ce qui signifie qu’un tel piercing ne comporte aucun risque, mise à part les risques habituels d’infection et de rejet. Au niveau du cou, le piercing vampirebites imite une morsure de vampire (d’où son nom). Néanmoins, le taux de rejet est élevé et la cicatrisation est quasiment impossible. Enfin, nous avons le piercing madison, situé sous le cou. Ce sont plutôt les femmes qui craquent pour ce piercing, même s’il présente un fort risque de migration et de rejet.

Piercing smiley

Parmi les piercings rares, le piercing smiley ou piercing du frein labial est plutôt discret, puisqu’il ne se voit que lorsqu’on sourit. Il se situe à l’intérieur de la lèvre supérieure. Ce piercing est assez facile à réaliser pour les perceurs, étant donné qu’il faut percer le frenulum qui est constitué d’un mince tissu muqueux. Il fait moins mal qu’on ne pourrait l’imaginer, car la zone est dénuée de nerfs. En ce qui concerne la cicatrisation, il est préférable d’éviter l’alcool et la nicotine, ainsi que les aliments acides, épicés et les produits laitiers, surtout durant les semaines qui suivent le rendez-vous. 

Le piercing septum

Le piercing septum fait partie des 5 types de piercing nasaux. Il est effectivement situé au niveau de la zone molle entre les deux narines. Il ne touche donc pas les cartilages. Pour cicatriser totalement, il faudra compter 3 à 4 mois minimum. Durant cette période, il est interdit de changer de bijou afin de ne pas faire entrer de bactérie. Malheureusement, certaines personnes n’ont pas une morphologie adaptée à ce type de piercing et le piercing septum ne sera pas possible. 

Source : Panos Sakalakis on Unsplash

Comment prendre soin de son piercing ?

Prendre soin de son piercing a plusieurs objectifs :

  • éviter les infections
  • favoriser la cicatrisation
  • éviter un rejet ou une migration

Pour cela, il faut adopter les bons réflexes. Tout d’abord, on évite de toucher son piercing, à part pour le nettoyer. Evitez tout ce qui favorise l’humidité, comme les bains, la piscine, le sauna et les pansements. Votre piercing doit rester bien au sec pour cicatriser. Pendant la phase de cicatrisation, il est nécessaire de nettoyer le piercing trois fois par jour avec du sérum physiologique ou de l’eau tiède et du savon. Après avoir rincé soigneusement, vous devrez sécher la zone délicatement avec une compresse de gaze stérile de préférence. 

En ce qui concerne le bijou, gardez bien le piercing en acier chirurgical. Une fois la cicatrisation terminée, vous pourrez le changer chez le perceur pour le premier retrait. Même si la plaie est cicatrisée, il faut prendre soin de vos piercings et éviter de les toucher en permanence. Les bactéries guettent et une infection vous ferait passer un mauvais moment.

Dans le cas où votre piercing homme oreille ou autre n’est pas en adéquation avec votre activité professionnelle, ou que vous êtes lassé, il suffit de retirer le bijou et d’attendre que le trou se rebouche. Vous garderez probablement une petite cicatrice.

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici