Quel remède choisir contre l’incontinence légère chez l’homme ? 

Lifestyle et Bien êtreQuel remède choisir contre l’incontinence légère chez l’homme ? 

Les problèmes d’incontinence peuvent concerner tout le monde et pas seulement les personnes âgées. 27 % des Français de moins de 50 ans souffrent de fuites urinaires dont 40 % d’hommes. Un homme peut être touché par cette pathologie dès l’âge de 40 ans. Le plus souvent, on appelle ça de l’incontinence iatrogène suite à un traitement médical ou chirurgical. Cela peut prendre la forme d’une hyperactivité vésicale ou d’une incontinence d’effort. 

Qu’est-ce qu’une incontinence urinaire ?

Vous avez peut-être déjà essayé les protections hygiéniques ou encore un slip incontinence pour homme ? La priorité est de savoir d’où proviennent ces incontinences. 

Ce terme correspond à la perte involontaire d’urine. Chez l’homme, ce phénomène est le plus souvent iatrogène, contrairement à la femme. C’est-à-dire qu’il est dû à un traitement médical ou chirurgical. Il existe deux types d’incontinence : celle suite à des efforts et celle dû à l’impériosité. Selon le type d’incontinence, les prises en charges médicales sont très différentes.

Ce type de problème nécessite le port d’une protection hygiénique ou un changement régulier de sous-vêtements. L’incontinence se définit comme : 

  • faible (entre 0 et 1 protection par jour)
  • modéré (entre 2 et 4 protections par jour)
  • sévère (plus de 4 protections par jour)

Les incontinences urinaires se traduisent par des efforts d’éternuements, de toux, lors d’un changement de position ou le simple port de charges un peu trop lourdes. On détecte souvent cette pathologie suite à une prise en charge chirurgicale comme le cancer de la prostate. 

A lire :  Mode homme : optez pour la chemisette lors de la période estivale

C’est fréquemment la conséquence d’une déficience du muscle sphincter qui peut potentiellement être sollicité pendant l’intervention chirurgicale. Il est également possible qu’il soit fragilisé à une diminution de la longueur fonctionnelle de l’urètre ou lors de la mise en place des structures internes. 

Vous pourrez être touché par ce souci dans les trois mois suivant votre intervention. Vous pourrez en souffrir juste quelques mois à plus d’un an. Cette impériosité peut venir à la suite de contractions de la vessie dans un total incontrôle et engendrer des fuites urinaires.

Comment régler ce problème d’incontinence ?

Pour chercher l’origine de votre problème, votre praticien pourra vous demander de réaliser quelques examens médicaux comme : 

  • Un examen cytobactériologique des urines 
  • Un calendrier mictionnel 
  • Un pad test 
  • Une cystoscopie ou une fibroscopie
  • Une mesure du débit urinaire et de résidu vésical 
  • Un bilan urodynamique 

Découvrez quels sont les différents traitements en mesure de résoudre vos soucis d’incontinence. 

Les sous-vêtements d’incontinence 

Cette solution de bien-être durable et efficace est la première à aborder en cas de problème et si la situation devient difficile à gérer. Il existe plusieurs types de sous-vêtements de protection comme les boxers protecteurs lavables et absorbants. 

Ce type de boxer comme ceux de la marque Tena sont un véritable issu pour continuer de vivre sa vie pleinement et sans risques. Vous n’aurez plus besoin de penser à vos fuites grâce à cette solution simple, discrète et efficace. Vous pourrez avoir confiance en vos sous-vêtements et réaliser votre petite routine quotidienne avec sérénité. Vous l’aurez compris, vous ne pourrez plus adhérer à tous les styles de sous-vêtements.

A lire :  Comment trouver la meilleure clinique dentaire en Turquie ?

Les traitements médicaux 

Les médicaments anticholinergiques sont, par exemple, une solution médicale qui permet de diminuer les contractions de la vessie. Dans ce traitement, on utilise principalement les molécules du solifénacine, de l’oxybutynine et de la flavoxate. 

On peut également penser à un traitement par rééducation pelvi-périnéale et sphinctérienne. Cette rééducation s’effectue avec un kinésithérapeute en cabinet de ville. Vous pourrez renforcer le fameux muscle sphincter.

Les traitements chirurgicaux 

Les traitements chirurgicaux s’adressent essentiellement à la correction de l’incontinence urinaire suite à un effort. Cette méthode se base sur des techniques innovantes qui ont fait leur preuve grâce à leur efficacité ainsi que leur bonne tolérance. 

Il existe, par exemple, le sphincter urinaire artificiel ainsi que les bandelettes rétro-urétrales ou sous urétrales.

Les bandelettes rétro-urétrales

Cette méthode consiste à mettre en place une bandelette synthétique à l’arrière de l’urètre en passant par la voie périnéale. C’est une petite intervention chirurgicale de 30 minutes et il s’agit d’un mécanisme passif. Vous n’aurez strictement rien à faire après l’opération mise à part éviter de porter des charges trop lourdes. 

Le sphincter artificiel

La pose d’un sphincter artificiel est dédiée au cas d’incontinence sévère. C’est un mécanisme hydraulique prothétique qui permet la bonne occlusion de l’urètre. 

Cette opération est bien plus lourde et nécessite plusieurs jours d’hospitalisation. 

A lire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici