L’agrandissement du pénis

Qu’est-ce que l’agrandissement du pénis ?

L’agrandissement du pénis ou l’agrandissement du pénis consiste en une variété de techniques conçues pour augmenter la taille du pénis humain, soit en circonférence ou en longueur, sans perte de rigidité, c’est-à-dire sa capacité érectile. Le pénis grandit généralement jusqu’à l’âge de 21-22 ans, sauf chez les hommes qui souffrent de “micropénis” (auquel cas la croissance du pénis s’arrête).

Rendre le pénis plus long et plus large consiste en une série de techniques, certaines plus agressives que d’autres avec le pénis.

Cependant, grâce à de nombreuses études médicales sur les pénis normaux et les micropénis, il est conclu que le membre viril peut être élargi grâce à la stimulation par des exercices et autres techniques et remèdes naturels. L’idée est que vous pratiquez ces techniques vous-même (ou sous la supervision d’un spécialiste) pour agrandir ou allonger votre pénis (ou les deux) et vous sentir mieux dans votre “petite chose”.

Exercices pour agrandir et agrandir le pénis à la maison

Il y a un certain nombre d’exercices pour agrandir votre pénis à la maison que vous pouvez mettre en pratique vous-même et voir les résultats : soyez patient ! Ce n’est pas une question de deux jours, mais si vous les faites avec une certaine périodicité, vous verrez que votre pénis gagne des millimètres (et même des centimètres) et comment il approche votre taille idéale. Ce sont les exercices les plus recommandés :

Jelqing

Les exercices de la méthode du jelqing ou aussi connu sous le nom de traite, sont des exercices qui servent à la fois à allonger et à augmenter l’épaisseur du pénis. Elle est reconnue comme l’une des techniques les plus efficaces et la seule capable d’ajouter jusqu’à presque 5 centimètres de longueur et d’épaisseur à votre pénis. L’idée est d’augmenter la quantité de sang à l’intérieur du pénis tout en augmentant le corps caverneux du pénis afin d’augmenter sa taille. Voici les étapes à suivre pour effectuer correctement l’exercice de jelqing :

  • Lubrifiant : Avant de commencer, lubrifiez bien votre pénis avec un lubrifiant (de préférence à base d’eau).
  • Niveau d’érection : Vous devez avoir une érection à 50-75% (vous ne pouvez pas être complètement érigé). Il est nécessaire que le pénis soit un peu détendu pour que vous puissiez faire circuler le sang à l’intérieur à chaque traite.
  • Prise OK : Les doigts et l’index de votre main doivent faire le signe OK et tenir votre pénis avec cette prise.
  • Mouvement : Avec une pression ferme et lente commencer à faire le mouvement vers le gland. Il n’est pas nécessaire que ça fasse mal, mais il faut qu’il soit assez fort pour que le sang atteigne le gland.
  • Pour atteindre le gland : Chaque passe peut prendre entre 2 et 3 secondes si l’on cherche à aplatir le membre (ou entre 5 et 10 secondes si l’on veut travailler l’épaisseur).
  • Répétez le mouvement : Répétez les passes jusqu’à ce que vous atteignez une séance complète de 20 minutes (si vous le faites moins de temps, vous n’aurez pas à “habituer le membre au mouvement du sang”).

Comme s’il s’agissait d’une routine d’exercice pour entraîner vos abdominaux, bras, jambes ou fesses, évitez le surentraînement. Si vous vous entraînez plus de jours que nécessaire ou plus longtemps que nécessaire, vos résultats s’en ressentiront. L’une des règles de base de la croissance musculaire et de la croissance cellulaire est que le repos est la période au cours de laquelle la réparation cellulaire et, par conséquent, la croissance se produisent (en bref, vous devez laisser le pénis se reposer afin de croître). Ce sont là quelques-unes des variantes de l’exercice de Jelqing :

  • Jelqing sec : Le jelqing sec ou sans lubrifiant est un peu moins agréable. Cependant, certains hommes les trouvent plus efficaces parce qu’il est plus facile de retenir le sang dans le pénis quand il est sec. Un autre avantage est qu’il peut être fait d’une manière plus discrète (par exemple sous les draps si vous dormez accompagné, ce qui avec le lubrifiant ne peut être fait).
  • Le jelqing latéral : Il est fantastique de résoudre la courbure du pénis, en faisant le mouvement dans la direction opposée à la courbure (dans ce cas, il est recommandé d’avoir une érection légèrement plus élevée d’environ 75%).
  • V-jelg : Cette variante souligne l’épaisseur et les côtés du pénis. Elle se fait en saisissant le pénis avec l’index et le majeur, la paume de la main tournée vers vous (vous saisissez le pénis avec ces deux doigts formant un V).
  • Jelqing à une main : Jelqing à une main est aussi simple que son nom l’indique. Elle se fait d’une seule main, au lieu d’alterner une main et l’autre (avant de faire chaque jelg, il est conseillé d’appuyer jusqu’à la base du pubis).

Kegel

Arnold Kegel dans les années 1940 pour aider les femmes à avoir un vagin plus serré après l’accouchement (pour renforcer les muscles du plancher pelvien ou muscle “PC” pubococcygeal). Quoi qu’il en soit, Kegels ne sont pas seulement pour les femmes, puisque n’importe quel homme peut faire ces exercices. En fait, ce muscle est très similaire chez les femmes et les hommes, et enveloppe l’os de la queue jusqu’à l’os pubien créant une sorte de hamac composé de tissu musculaire.

Les exercices de Kegel pour les hommes sont différents de tout type d’exercice d’agrandissement du pénis, car ils ne sont pas faits avec le pénis en question directement, mais les muscles du plancher pelvien sont directement durcis et peuvent être faits à tout moment et en tout lieu. Il s’agit de faire des mouvements rythmiques qui permettent de contracter les muscles du plancher pelvien.

Vous pouvez localiser ces muscles lorsque vous allez uriner en interrompant ou en ralentissant l’écoulement de l’urine (les muscles que vous utilisez pour ce faire sont ceux que vous allez exercer avec ces exercices). Il s’agit de contracter tous ces muscles en remarquant la tension du pénis à l’anus, en gardant cette contraction aussi longtemps que possible, en remarquant que même les testicules se relèvent un peu. C’est la bonne façon de les faire :

  • Localiser les muscles du plancher pelvien : Trouver le muscle PC est facile. La prochaine fois que vous urinerez, interrompez ou ralentissez l’écoulement de l’urine. Les muscles que vous utilisez pour y parvenir sont les muscles PC. Vous ne devez pas vous fatiguer les jambes, l’abdomen ou les fesses, mais vous devez vous concentrer sur le mouvement du plancher pelvien vers le haut (continuer à respirer pendant que vous contractez le plancher pelvien).
  • Contracter les muscles du plancher pelvien : Lorsque vous êtes prêt à effectuer les exercices de Kegel, la première chose que vous devez faire est de contracter les muscles du plancher pelvien.
  • Maintenez la contraction : Maintenez la contraction aussi longtemps que vous le pouvez. La plupart des hommes ne peuvent pas tenir un kegel pendant plus de 2 secondes, et certains n’y parviendront même pas (notez combien de temps vous tenez).
  • Desserrer la contraction et répéter : Desserrer la contraction, répéter et faire 10 répétitions. Augmentez progressivement l’intensité jusqu’à ce que vous puissiez maintenir chaque contraction pendant 10 secondes.

Lorsque vous faites l’exercice correctement, vous devriez être en mesure de sentir vos testicules se soulever légèrement. Cela peut prendre du temps pour certains hommes, mais si vous pratiquez cette routine régulièrement, vous devriez remarquer une amélioration de la force des muscles du plancher pelvien en 4-6 semaines. Mieux encore, Kegel n’a pas besoin de vos mains ou de vos jambes, vous pouvez donc le faire n’importe où, n’importe quand.

Système de poids

Cette technique trouve son origine dans les tribus africaines et asiatiques qui utilisaient la force de traction pour modifier leur corps, c’est-à-dire les prothèses et les poids utilisés pour allonger les lèvres, le cou et autres. Elle consiste à soumettre les tissus à des changements de volume de réaction lorsqu’ils sont soumis à une puissance de traction continue. Il déclenche ainsi une multiplication cellulaire (croissance des tissus), notamment des corps caverneux, du ligament suspenseur et du reste des tissus de la zone.

Cette traction appliquée au pénis est très similaire aux extenseurs péniens basés sur l’utilisation d’un dispositif médical, dans lequel un anneau en plastique est relié à deux barres métalliques dynamiques dans lesquelles est inséré un support ou une base en plastique qui contient un caoutchouc silicone auquel le gland est attaché. L’inconvénient de cet appareil est qu’il n’est pas facile à utiliser, car il est difficile à enfiler, à enlever, à ajuster, il ne passe pas inaperçu et vous ne pouvez l’utiliser à aucun moment. Ce sont les 2 types de poids que nous recommandons :

  • Poids traditionnels : C’est un anneau de silicone ou de plastique (généralement acheté avec la taille du gland). Contient une boule suspendue à l’anneau, habituellement attachée à l’anneau. Il est recommandé de choisir des poids ne dépassant pas 120 grammes (pour éviter tout dommage futur).
  • Poids magnétiques : Ce sont des bandes en silicone qui peuvent être adaptées à tout type de pénis. Il s’adapte avec une paire de perles magnétiques et une bille d’acier avec poids. C’est si facile que vous pouvez l’emporter avec vous pendant plusieurs heures et ils ne se remarquent pas, car ils sont très discrets.

Routine d’étirement

Les étirements simples du pénis sont des exercices d’agrandissement du pénis différents de ceux des exercices précédents. Cela implique d’étirer le pénis dans différentes directions pour travailler la flexibilité du membre. Voici une routine d’exercice que vous pouvez faire pour exercer votre pénis et le faire grandir :

  • Exercice 1 : Avec l’index et le pouce, prenez la base du gland et commencez à frotter de l’arrière vers l’avant avec une pression modérée (rappelez-vous qu’il s’agit du sang que vous bombardez qui coule mieux et qu’il y a un meilleur flux d’oxygène). Cet exercice doit être fait 10 fois toutes les 3 minutes avec une période de repos d’une minute entre les tours.
  • Exercice 2 : asseyez-vous, prenez votre membre et enroulez-le avec une serviette (en tirant le bout de la serviette de l’intérieur vers l’extérieur). Avec cet exercice, vous aidez les muscles autour du pénis à se détendre. Soyez prudent et ne l’étirez pas trop, car vous pourriez vous blesser. Exercez la pression nécessaire, mais ne ressentez aucune douleur ou inconfort. Répéter 6 fois 2 minutes à la fois.
  • Exercice 3 : Avec cet exercice, vous devez faire attention à ne pas finir par le transformer en masturbation. Attrapez votre pénis (tenez votre main fermement sur le tronc), puis étirez-vous lentement (fortement). Assurez-vous que les mouvements sont lents mais prolongés, en utilisant suffisamment de lubrifiant pour prévenir toute rougeur. Vous pouvez le faire 10 fois toutes les 10 secondes et répéter 15 fois (puis revenir à 30 minutes).
  • Exercice 4 : Cet exercice est un peu plus avancé. Avec votre main droite, saisissez le pénis sous le gland et tirez-le. Le bras gauche est situé sous le pénis et, lorsque vous l’avez tendu de l’autre main (même de la main gauche), tenez le poignet du bras droit et poussez-le en utilisant le mouvement du bras. Tenez-le pendant 20 secondes.

En plus de ces exercices d’agrandissement et d’allongement du membre masculin, il y en a beaucoup d’autres que nous allons inclure petit à petit, mais vous devez savoir que les résultats ne sont pas immédiats. Soyez patient, prenez des mesures chaque semaine afin de pouvoir mesurer l’évolution et faites toujours tout en douceur (à aucun moment vous ne devez souffrir de douleur ou d’inconfort avec ces exercices).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *