Gastronomie La chaudrée de Palourdes : soupe traditionnelle américaine

La chaudrée de Palourdes : soupe traditionnelle américaine

Pour les personnes qui aiment expérimenter de nouvelles choses, notamment dans le domaine de la gastronomie, il est tout à fait normal d’avoir un peu envie de diversifier les plats. Si tel est votre cas, pourquoi ne pas vous laisser tenter par la bonne cuisine américaine Ici, nous ne vous parlons pas de hot-dogs, de sodas, de hamburgers ou de quelque autre nourriture issue de la restauration rapide. Laissez-vous plutôt séduire par une soupe qui provient de la pure tradition américaine : la chaudrée de Palourdes. Découvrez ce plat la meilleure manière de le réussir dans cet article.


Qu’est-ce que la chaudrée de Palourdes

Contrairement à ce que de nombreuses personnes continuent de croire, les repas à manger aux États-Unis ne se limitent pas aux clichés de malbouffe dont la gastronomie américaine souffre. C’est ainsi qu’au-delà de ce que nous voyons habituellement à ce sujet, notamment dans le secteur de la restauration rapide, il est important de garder à l’esprit que la cuisine outre-Atlantique est capable de nous surprendre de façon très agréable.

C’est d’ailleurs ce qu’elle fait avec sa soupe traditionnelle de chaudrée de Palourdes. Connu en anglais sous la dénomination de clam chowder, il s’agit d’un plat qui est originaire du nord-est du pays, et plus précisément de la Nouvelle-Angleterre. Il comprend essentiellement des palourdes américaines, de la crème, diverses épices ainsi que des pommes de terre.

Comment faire une chaudrée de Palourdes

La réalisation de la chaudrée de Palourdes est plutôt assez simple. Temps de préparation et de cuisson compris, elle vous prendra à peine une heure.


Les ingrédients

Si la préparation de cette soupe traditionnelle ne semble pas compliquée, c’est aussi parce que les ingrédients dont vous aurez à vous servir sont faciles à réunir. Ainsi, pour réaliser votre chaudrée de Palourdes pour deux personnes, vous aurez besoin :
• De poivre et de sel
• D’une demi-tasse de crème et d’une autre d’eau
• D’une boîte de 142 grammes de palourdes
• D’une grosse pomme de terre
• D’une boîte de 240 ml de jus de palourdes
• De deux cuillérées à soupe de farine
• D’une demi-gousse d’ail ainsi que d’un oignon tous les deux finement découpés
• De 8 ml d’huile d’olive qui équivaut à peu près à une demi-cuillérée à soupe
• De deux rondelles de bacons.

La préparation en elle-même

Une fois que tous les ingrédients sont réunis pour réussir votre chaudrée de Palourdes dans le respect de la pure tradition américaine, alors vous pouvez vous mettre à la préparation. Pour cela, après avoir découpé vos deux tranches de bacon en lardons, versez un peu d’huile dans une grande casserole afin de les dorer de sorte qu’elles deviennent bien croustillantes. Par la suite, servez-vous d’une cuillère trouée afin de retirer votre bacon du feu puis mettez-le sur du papier absorbant. Utilisez le même récipient pour l’attendrissement de l’ail et de l’oignon et attendez que l’oignon ait une apparence translucide. Ajoutez le sel, le poivre et la farine puis remuez durant à peu près une soixantaine de secondes avant de compléter avec le jus de palourdes. Laissez bouillir tout en remuant. Faites bouillir les pommes de terre, laissez mijoter durant à peu près une vingtaine de minutes puis mettez la crème et les palourdes. Après un mijotage de trois minutes environ, assaisonnez un peu et garnissez de bacon.

Votre chaudrée de Palourdes est prête à être consommée et peut être accompagnée de pain.

Où manger une chaudrée de Palourdes

Pour profiter d’un plat de chaudrée de Palourdes bien cuisiné, vous n’avez nullement besoin d’effectuer le voyage jusqu’aux États-Unis. La plupart du temps, il vous suffit de vous rendre dans un bon restaurant qui est connu pour la qualité de ses fruits de mer. Néanmoins, cela n’est pas toujours suffisant puisque peu de restaurants de ce type ont l’habitude de proposer de la chaudrée de Palourdes.

Il est donc nécessaire que vous effectuiez des recherches poussées. Par contre, si vous avez prévu de faire un tour en Amérique du Nord, sachez qu’au Canada par exemple, ce ne sont pas les restaurants qui manquent aussi bien au Québec qu’à Montréal. Il en est de même aux États-Unis.

Mes conseils :
Mes conseils :