D.O. Jumilla (Région de Murcie)

Les nouveaux Jumilla, qui ne nient pas que leurs vins sont liés depuis des siècles aux peaux médiévales, aux exportations d’urgence vers la France infectées par le phylloxéra et aux réparations de qualité, couleur et structure des vins affamés d’autres régions, ont pu rompre avec cette tradition grâce aux efforts de modernisation de certains vignerons et viticulteurs qui se sont fermement engagés en faveur du cépage Monastrell récolté à maturité, en recherchant moins de volume et de degré, et plus de qualité, pour parvenir en un temps record au prestige et à la reconnaissance nationale et internationale.

La découverte des pépins de raisin de Vitis vinífera dans différentes zones de la municipalité de Jumilla, comme le village chalcolithique d’El Prado, la nécropole d’El Molar et la grotte de Los Tiestos, suffisamment éloignés les uns des autres et suffisamment sûrs quant à leur datation et leur unicité, ont permis de connaître la vigne dans cette zone depuis plus de 5 000 ans.

En 1966, l’Appellation d’Origine Jumilla a été déclarée, l’une des plus anciennes appellations d’origine en Espagne. Le DO Jumilla est situé dans le sud-est de l’Espagne, étant une zone caractérisée par de larges vallées et des plaines, marquée par des montagnes, zone de transition entre la côte levantine de la Méditerranée et le plateau Castille-La Manche, protégeant la production deux grandes zones : la municipalité de Jumilla, dans la province de Murcie, et les municipalités de Montealegre del Castillo, Fuenteálamo, Ontur, Hellín, Albatana et Tobarra dans la province de Albacete.

Actuellement, il y a environ 2 350 viticulteurs qui cultivent plus de 30 000 hectares de vignes, dont plus de 40 % dans la municipalité de Jumilla. Sa production annuelle moyenne est d’environ 64 millions de kilos de raisins, dont seulement 22 millions de litres de vin sont qualifiés, c’est pourquoi beaucoup de vins sont encore transportés en vrac ou en bouteille sans appellation d’origine.

Cependant, ces dernières années, les vins de la Jumilla DO ont connu une authentique révolution avec le cépage Monastrell comme drapeau, le cépage autochtone qui les définit. Les niveaux de qualité atteints par cette région à cette époque ont fait de Jumilla l’une des dénominations les plus émergentes de la scène vinicole espagnole, avec d’excellents résultats tant sur le marché intérieur que sur le marché international. Parmi eux, nous soulignons :

Juan Gil

Bodegas Juan Gil est l’embryon du groupe Juan Gil Bodegas Familiares (Gil Family Estates), qui donne son nom à un petit groupe de petits vignobles répartis dans toute l’Espagne qui ont rejoint le groupe familial depuis 2002, avec le dénominateur commun d’être fait avec des variétés indigènes, en plus d’offrir une image soignée et un rapport qualité-prix imbattable dans la niche de marché où se situe chaque projet.

Juan Gil s’engage clairement en faveur d’une zone de grand intérêt œnologique, Jumilla, conçue dans la philosophie de promouvoir l’identité du terroir, ainsi que la personnalité et la qualité du cépage autochtone Monastrell, avec des vignobles situés entre 700 et 850 mètres d’altitude, des vieilles vignes de Monastrell et des plus jeunes avec Syrah, Cabernet, Merlot et Petit Verdot qui ajoutent à leurs vins des notes d’épices et de fruits très riches.

Le Guía de vinos gourmets vient de les sélectionner comme “meilleurs vins espagnols” dans son édition 2017 pour leur rapport qualité/prix. Parmi ceux-ci, l’étiquette Juan Gil Silver Label, fabriquée à partir de Monastrell, est vieillie pendant 12 mois en fûts de chêne français. Offre des arômes puissants de fruits rouges mûrs, de torréfaction, d’épices et de fumée. Avec une grande structure, mûre et dentelée, puissante, savoureuse et élégante, avec une bonne entrée en bouche et très persistante, avec la douceur fruitée du Monastrell.

Ils ont lancé le projet El Nido avec l’illusion de voir décoller des vins de signature et de haute altitude dans le Jumilla dénudé. La cave El Nido est le joyau de la couronne de Juan Gil, qui a commencé à porter ses premiers fruits fin 2001, grâce à l’accord de collaboration entre la famille Gil et Chris Ringland, un des meilleurs œnologues d’Australie.

Il est composé de petites parcelles avec un total de 32 hectares de cépage Monastrell, de très vieilles vignes dont certaines sont presque centenaires, 12 hectares de Cabernet Sauvignon et 1,8 hectares de Syrah. La première récolte commercialisée est celle correspondant au millésime 2002 sous les marques El Nido et Clío. Toujours en 2009, la première récolte de Corteo a été produite, ce qui complète la gamme actuelle de vins.

Prix : À partir de 11€.

Luzon

Bodegas Luzón a été fondée en 1916 avec une union successive de viticulteurs et de viticulteurs, mais la nouvelle cave a été construite en 2000, avec une réforme œnologique majeure en 2005 et 2.500 barriques en chêne. Il commercialise une douzaine d’étiquettes, du jeune vin de chêne et un cépage Petit Verdot, en passant par les crianzas et les vins emblématiques, jusqu’au vignoble biologique de Luzon Verde, en passant par un Moscatel blanc frisottis.

Nous avons sélectionné cette Young Light pour son rapport qualité/prix. Il est composé de 70% de Syrah Monastrell 30%, son arôme est propre, parfumé, fruité, des nuances intenses de fruits rouges et noirs puissants et très agréable. Et son goût est doux et chaud, très fruité et son acidité équilibrée.

Prix : À partir de 4.5 € TTC

Pin Doncel de Bodegas Bleda

Bodegas Bleda est une entreprise familiale dont les origines remontent à 1915, année de sa fondation par Don Antonio Bleda. Ils ont été les pionniers de l’embouteillage des vins au début du XXe siècle. Son emblématique Vieil Or a reçu la Médaille d’Or à l’Exposition Universelle de Barcelone en 1929. Dans les Bodegas Bleda, ils travaillent avec le cépage typique de la région, le Monastrell comme base fondamentale de leurs vins, mais ils produisent d’autres cépages, comme le Tempranillo, le Cabernet Sauvignon et la Syrah.

Parmi ses vins, nous avons sélectionné pour vous ce Pino Doncel de 5 mois, un chêne rouge qui passe 5 mois en barriques de chêne français et américain. Il a été récolté entre la première semaine de décembre et la mi-octobre 2014. Couleur rouge cerise très vif avec une haute couche. Grande intensité aromatique avec une complexité où les fruits rouges se distinguent par des nuances sucrées et épicées.

Bouche très douce, avec beaucoup de volume et très ronde. Des notes épicées qui s’associent aux fruits rouges du raisin pour laisser une sensation de douceur très persistante. Parmi les nombreuses récompenses qu’il a reçues, il a eu l’honneur, lors de son premier millésime en 2012, d’être le Grand Bacchus d’Or 2012 décerné par l’Union espagnole des dégustateurs.

Prix : À partir de 5€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *